Le New Jersey s’intéresse à l’énergie houlomotrice

Ce 17 mars, le New Jersey a organisé une commission spéciale pour évoquer l'énergie houlomotrice et ses perspectives dans l'État.
houlomotrice

Le New Jersey s’intéresse aux perspectives de croissance de l’énergie houlomotrice dans l’État. Ainsi, ce 17 mars, une commission spéciale a été organisée par l’assemblée sur les infrastructures et les ressources naturelles. Elle a alors invité de nombreux experts pour partager leurs connaissances sur cette énergie. Robert Karabinchak, président de l’assemblée, a déclaré :

« Cette session est extrêmement importante pour notre avenir. D’un point de vue personnel, l’énergie va changer à l’avenir. Les éoliennes et nos fermes solaires sont le point de départ de l’énergie propre dans le New Jersey, mais il existe également d’autres sources d’énergies renouvelables, et nous allons parler de l’une d’entre elles aujourd’hui, à savoir l’énergie houlomotrice. »

Nombreux sont les spécialistes invités : Philip Stratmann, PDG d’Ocean Power Technologies, Marcus Lehmann, PDG de Cal Wave Power Technologies ou encore le professeur Muhammad R. Hajj, président du département d’ingénierie civile, environnementale et océanique du Davidson Laboratory du Stevens Insitute of Technology.

L’énergie houlomotrice, une énergie d’avenir ?

De fait, l’énergie houlomotrice offre de multiples avantages. Le professeur Hajj a profité de sa présence lors de cette commission pour le rappeler.

D’abord, l’énergie houlomotrice a une puissance très supérieure à celle de l’éolien. Le professeur explique :

« Pour vous donner une idée, dans l’industrie éolienne, lorsque vous avez un mètre carré, 9 mètres par seconde, cela vous donne 470 watts par mètre carré. En comparaison, lorsque vous avez un mètre de hauteur de vague, cela vous donne dix fois plus de puissance, soit 4 900 watts par mètre. »

Ainsi, selon lui, un mètre de vague peut, en se basant sur une efficacité de 25 %, alimenter un foyer pendant une année entière. Or le New Jersey, État côtier du nord-est des États-Unis, dispose de 10 000 watts par mètre sur son littoral. De plus, selon l’EIA, l’énergie houlomotrice pourrait fournir 66 % des besoins énergétiques du pays.

En outre, l’énergie houlomotrice pourrait résoudre le problème lié à l’espace. Si les parcs solaires et éoliens fournissent une énergie renouvelable, ils nécessitent jusqu’à 100 fois l’espace nécessaire pour les énergies fossiles. Ainsi, le professeur Hajj souligne les multiples conflits d’usage qui existent, et qui pourraient être évités grâce à l’énergie houlomotrice.

Enfin, les débouchées de cette énergie sont, toujours selon le professeur, multiples. Par exemple, elle pourrait service à alimenter les îles et les communautés isolées. Aussi, l’énergie houlomotrice permettrait de fournir de l’électricité lorsque la région est touchée par les ouragans. Enfin, il évoque la possibilité d’utiliser cette énergie pour alimenter des usines de dessalement. Il se réjouit :

« Nous pourrions également l’utiliser pour le dessalement, pouvez-vous imaginer avoir de l’eau et de l’énergie au même endroit et au même moment ? On pourrait faire beaucoup de choses avec cette technologie. »

Eco Wave Power souhaite développer cette énergie au New Jersey

Inna Braverman, cofondatrice et PDG d’Eco Wave Power, a été invité à participer à la commission. Elle profite de celle-ci pour vanter les qualités de sa technologie innovante. Elle met en lumière la rentabilité et la fiabilité de cette dernière. De plus, la technologie d’Eco Wave Power est respectueuse de l’environnement et peut se connecter au réseau en toute sécurité.

Elle déclare :

« [Eco Wave Power est] très intéressée par l’exploitation de l’énergie houlomotrice dans le New Jersey en raison de son potentiel très important en la matière et à la lumière du très ambitieux plan pour l’énergie du New Jersey ».

Eco wave Power plante compte alors intégrer l’énergie houlomotrice au plan énergétique annoncé par Phil Murphy, gouverneur du New Jersey. Inna Braverman commente :

« Le New Jersey est un leader de l’innovation énergétique depuis l’époque de https://www.energynews.pro/wp-content/uploads/2022/07/RENTEL-POWERPLUG-KLOET-061dd11042019-7.jpeg Edison. Le gouverneur Murphy défini l’un des objectifs les plus ambitieux du pays en matière d’énergie propre, mais cet objectif ne pourra être atteint que si toutes les sources d’énergie renouvelables travaillent ensemble, y compris l’énergie houlomotrice. »

Ainsi, elle espère contribuer à la réduction des émissions de CO2 du New Jersey. Elle souhaite développer l’énergie houlomotrice pour permettre, dans un premier temps, de fermer les centrales à charbon de Logan Township, les dernières centrales de l’État. En les fermant, la réduction des émissions de l’État aura un effet similaire au retrait de 800 000 véhicules de la circulation pendant une année entière.

Articles qui pourraient vous intéresser