Le Népal et l’Inde s’associent pour de l’Hydroélectrique

Le Népal et l'Inde ont trouvé un accord pour la constrcution d'une centrale hydroélectrique dans l'est du Népal.
Népal

Le Népal et l’Inde vont construire une centrale hydroélectrique de 695 MW. Le Népal entend exploiter son potentiel hydroélectrique pour assurer sa sécurité énergétique tandis que l’Inde cherche à gagner en influence dans la région himalayenne, où la Chine est fortement présente.

Une centrale à l’est du Népal

Le projet se nomme Aurun IV, il se trouve sur la rivière Aurun, à l’est du pays. Le pays himalayen possède d’abondantes ressources hydriques et espère en tirer parti pour produire de l’énergie. Le Népal, victime de nombreux tremblements de terre, conserve un sévère déficit énergétique.

Le Népal a le potentiel de produire 42 000 MW d’énergie hydroélectrique. Actuellement, il n’en génère que 1 200 MW, ce qui est moins que la demande nationale d’environ 1 750 MW.

La centrale hydroélectrique sera construite par la société indienne Satluj Jal Vindyut Nigam et la société d’Etat népalaise Nepal Electricity Authority. M. Bhattarai, porte-parole de la Nepal Electricity Authority, explique :

“Le Népal recevra 152 mégawatts d’électricité gratuite de la centrale pour sa consommation et le reste sera réparti entre les deux parties sur la base de 51% et 49%”.

 L’Inde impliqué dans l’énergie himalayenne

L’accord pour la construction d’Arun IV fait partie d’un des 6 accords conclus. Ainsi, le Premier ministre indien, Narendra Modi, s’est rendu à l’occasion au Népal pour y rencontrer son homologue népalais, Sher Bahadur Deuba.

L’Inde investit déjà plusieurs milliards de dollars dans des projets hydroélectriques locaux. De fait, Les deux pays ont d’ores et déjà conclu des accords d’échange d’électricité.

L’implication régionale de l’Inde peut s’expliquer par la volonté de New Dehli de s’opposer à la Chine. Cette dernière est de plus en plus active et impliquée chez leurs petits voisins communs (Pakistan, Bengladesh, etc.).

Ainsi, des entreprises indiennes négocient avec le gouvernement pour des centrales électriques qui produiraient un total de 8 250 MW et le Népal espère exporter l’énergie excédentaire vers l’Inde, ont indiqué des responsables.

Articles qui pourraient vous intéresser