Le Kenya met en place un système photovoltaïque géré par Ecoligo .

L’économie du pays du Kenya se classe relativement bas en terme d’indice de développement humain(147-187).En effet elle détient en 2013,43 % des kényans vivent sous le seuil de pauvreté.La productivité est lié au secteur économique agricole qui détient 75% de main d’oeuvre kényane soit 2% du PIB.
Même si le kenya a enregistré une augmentation des investissement étrangers en 2014,en passant de 372 millions en 2013 à 944 millions USD.
Même en faisant  fait recours également au batterie solaire qui servaient à stocker l’énergie,le Pays de l’Afrique de L’Est  voit plus grand et  souhaite aboutir à  un projet innovant pour que la ville Valey Roses puisse détenir un système solaire afin de réduire au maximum sur l”énergie solaire.
Une ambition qui se traduit par l’appel D’Ecoligo .

Ecoligo entame les démarches pour l’investissement du système photovoltaïque.

Ecoligo est une société spécialisée allemande. Cette société  a conclut  un accord favorable à  l’appelle du réseau Kenya suite à la demande du gouvernement. En effet, Ecoligo a investi pour permettre à la ville Valey roses, de voir un système solaire dans l’optique de diminuer sur les fréquences des énergies solaires.

Ecoligo rend accès à Energie de façon très abordable et propre , non seulement en réduisant surs les coûts énergétiques des entreprises mais aussi dans l’idée de faire ces entreprises rester dans la compétitivité et à devenir un leader sur leur marché. comme voudrait Valey Roses.

ECOLIGO UN PROJET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE.

Un projet Ecoligo s’élèvant à 14 000 euros, 380 systèmes d’eau de pompage ont déjà été installés pour permettre aux 14 pays d’Afrique de comté de se munir efficacement de ce système photovoltaïque.

De plus, il souhaiterait investir dans 216 modules fournis par Solarwatt et quatre onduleurs Kaco.

Réduire les coûts électricité et d’émissions du CO2, Ecoligo ne s’arrête  pas là et ajoute : « Nous prévoyons que 1 628 kWh seront générés annuellement à partir du premier de chaque kilowatt installé avec toute l’électricité produite et utilisée par la ferme de fleurs», déclare Ecoligo ».

Un projet solaire soutenu par Le Gouvernement Kenyan et du directeur Gordon.

Le directeur Gordon Millar s’est exprimé sur son souhait de renouveler l’expérience avec Ecoligo : Les performances des premières années nous ont convaincus de poursuivre notre expansion. Avec le soutien d’Ecoligo et de l’Agence allemande de l’énergie nous allons mettre en œuvre une nouvelle technologie et rendre ainsi notre réservoir d’eau utilisable pour le photovoltaïque. ”
Le photovoltaïque est bien entrain de devenir un moteur le plus puissant de la transformation énergétique.
Un système de 89 KW sur ‘l’un des deux réservoirs devrait être mis en place.
C’est un  projet solaire pour le pays du Kenya. Ils avaient déjà fait confiance à l’entreprise allemande car l’année dernière Ecoligo  avait misé sur une  plateforme énergétique, générant 75kw  pour la ville Valey Roses.
Des  que le projet sera aboutit , il aura pour but de réduire la facture énergétique pour le rift Valey roses mais aussi de réduire de 68 tonnes les émissions CO2 par an.
Tout est mis en place pour faire fructifier le projet , quant on sait que Ecoligo s’attendait à ce que 1628 KW soit générés chaque année à partir de chaque kilowatt en lien avec toute l’énergie produite utilisée par la ferme de fleurs.
Mais le kenya souhaite agrandir son projet avec KOPAP dans le développement durable ciblés sur les zones rurales.Un projet qui sera financé par la banque mondiale et l’agence internationale de développement (IDA). Ce projet en question permettra de fournir de l’électricité via l’énergie solaire hors réseau atteignant 1,3 millions de foyers dans les villages isolés de 14 comté du Kenya.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>