Le Japon demande la Fin de l’Embargo sur le Charbon Indonésien

japon

Le Japon demande à l’Indonésie la “levée immédiate” de son embargo sur les exportations de charbon qui “affecte gravement” l’activité de la troisième économie mondiale.

Le Japon dans l’impasse

“La soudaine interdiction d’exporter affecte gravement les activités économiques japonaises et la vie quotidienne de la population”, déplore l’ambassadeur japonais à Jakarta Kanasugi Kenji auprès du ministre indonésien de l’Energie et des Ressources minérales Arifin Tasrif.

L’Indonésie exporte environ les trois-quarts de sa production houillère et ses principaux marchés incluent les grandes puissances économiques asiatiques que sont la Chine, le Japon, la Corée du Sud et l’Inde.

Or, depuis le 1er janvier 2022, les exportations d’énergies fossiles sont interdites pour éviter des délestages électriques alors que les producteurs de charbon ne parviennent pas à réserver un quart de leur production au marché local, comme ils sont censés le faire.

Hausse des prix mondiaux du charbon

Cette décision provoque dans la foulée une hausse des prix mondiaux du charbon au moment où la demande en énergie est à son pic d’hiver dans l’hémisphère nord.

Le Japon importe environ 2 millions de tonnes de charbon par mois de l’Indonésie, sachant que le charbon acheté par les entreprises japonaises n’est pas le même que celui brûlé dans les centrales électriques indonésiennes.

Le Japon n’a rien à voir avec le manque de charbon en Indonésie et “je souhaite dès lors demander une levée immédiate de l’embargo sur l’exportation de charbon vers le Japon”, ajoute l’ambassadeur japonais dans sa lettre.

Peu d’alternatives pour le Japon

Les alternatives pour s’approvisionner sont peu nombreuses pour le Japon, souligne aussi le document qui insiste sur la fin rapide de cet embargo “pour continuer à maintenir des relations économiques cordiales” entre les deux pays.

Le gouvernement indonésien avait répondu favorablement et devait lever l’embargo mercredi 5 janvier 2022. Mais une réunion avec les représentants de l’industrie du charbon n’a pas eu lieu et aucune raison à ce retard n’a été fournie.

Plus de 7,5 millions de tonnes réorientées vers la demande locale

L’Indonésie, outre les 25% de sa production réservés au marché domestique, limite aussi son prix d’achat à 70 dollars le m3. Soit bien en dessous des prix mondiaux.

Depuis l’embargo, entre 7,5 et 13,9 millions de tonnes de charbon ont été réorientées sur la demande locale, selon le monopole public de l’énergie et des articles de presse.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>