Lapis Energy, un premier projet en Arkansas.

Lapis Energy envisage un projet de captage et de stockage de carbone pour une usine d'ammoniac, située dans l'Arkansas. Il s'agit du premier

Lapis Energy envisage un projet de captage et de stockage de carbone pour une usine d’ammoniac, située dans l’Arkansas. Il s’agit du premier projet de captage et de stockage de dioxyde de carbone de l’État.

Un partenariat dans la décarbonisation.

Lapis Energy développera ce projet en partenariat avec LSB Industries, propriétaire et exploitant de l’usine d’ammoniac à El Dorado. L’entreprise texane prendra en charge l’ensemble de l’investissement en capital pour ce premier projet. Ce partenariat permettra à l’usine d’ammoniac bleu d’avoir une empreinte carbone plus faible.

LSB Industries se situe au niveau d’une formation géologique possédant la capacité d’emprisonner des décennies de production de dioxyde de carbone. Ce projet permettra de décarboniser les chaînes d’approvisionnement en attendant des solutions de production d’ammoniac sans carbone plus économique. Le projet pourra ainsi devenir une solution pour décarboniser la production d’électricité, le combustible de soute et même vecteur d’hydrogène.

Programme fédéral.

Ce projet de captage et de stockage de carbone en Arkansas de Lapis Energy devrait être opérationnel en 2025. Il permettra, dans un premier temps, d’emprisonner 450.000 mt/an de dioxyde de carbone en produisant 375.000 mt/an d’ammoniac bleu. Selon LSB Industries, cette quantité pourrait augmenter en fonction des projets de réduction des productions sur le site.

Le projet de Lapis Energy sera également admissible aux crédits d’impôts dans le cadre du programme fédéral 45Q. Ce programme accorde $50/mt aux projets de stockage permanent de dioxyde de carbone. En outre, le programme accorde également $35/mt aux projets utilisant le carbone pour la récupération assistée du pétrole.

Développement international.

L’accord avec LSB Industries intervient 3 mois après que Lapis Energy obtenait un financement initial de la société Cresta Fund Management. L’investissement permet à l’entreprise texane de s’associer à des émetteurs du monde entier pour poursuivre des stratégies de décarbonisation. La société espère, ainsi, jouer un rôle important dans la décarbonisation industrielle aux États-Unis et dans le monde.

À court terme, Lapis Energy prévoit de se concentrer sur des projets d’hydrogène bleu. L’objectif est de proposer des méthodes de production plus écologiques à mesure que des entreprises adoptent l’hydrogène vert. L’entreprise, basée à Dallas, cherche, actuellement, des partenaires aux États-Unis, en Europe et en Asie du Sud-Est.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>