La Roumanie soutenue par Bruxelles

La Roumanie bénéficie d'une aide accordée par l'Union européenne dans l'objectif de soutenir la production d'hydrogène renouvelable.
roumanie

La Roumanie bénéficie d’une aide accordée par l’Union européenne dans l’objectif de soutenir la production d’hydrogène renouvelable. Cette aide, d’un montant de 149 millions d’euros, entre dans le cadre des règles européennes en matière d’aides d’État. Elle s’inscrit dans le cadre du pacte vert pour l’Europe et contribuera à la réalisation des objectifs du plan REPowerEU.

L’abandon des énergies fossiles

La Roumanie bénéficiera de ce régime jusqu’au 31 décembre 2023. Cette disposition vise à remplacer les combustibles fossiles russes et à accélérer la transition écologique. Cette mesure entre dans le cadre des crédits de financement partiel de la facilité pour la reprise et la résilience (RRF).

En Roumanie, le régime vise à soutenir la construction de nouvelles installations de production d’hydrogène renouvelable. Ainsi, l’objectif est d’atteindre, au 31 décembre 2025, une production d’au moins 100 MW dans des électrolyseurs. Ainsi, la production s’élèverait à au moins 10.000 tonnes d’hydrogène chaque année.

Une disposition européenne

Cette aide prendra la forme de subventions directes d’un montant pouvant atteindre €50 millions par projets. La sélection des projets fera l’objet d’un appel d’offres transparent et non discriminatoire en Roumanie. En outre, le premier appel à projets est effectif depuis le mois de juin 2022.

Cette décision de la Commission européenne s’inscrit dans le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. De fait, le texte permet aux pays de l’Union de soutenir le développement de certaines activités économiques sous certaines conditions. Ainsi, la décision de la Commission européenne s’appuie sur les règles européennes relatives aux aides d’État.

Le pacte vert européen

La Roumanie devra ainsi solliciter l’autorisation préalable de la Commission européenne avant toute décision d’investissement. Ainsi, la Commission européenne veillera au respect des règles de concurrence du marché unique sans évincer l’investissement privé. Cependant, des règles d’exemption à cette décision existent en matière d’aides d’État.

Ces lignes directrices, applicables depuis janvier 2022, instaurent un cadre flexible pour soutenir les États dans les objectifs du pacte vert. L’Union européenne souligne l’importance accrue de la protection du climat, notamment dans les domaines de l’énergie et de l’environnement.

Enfin, cette volonté de protection de la biodiversité nécessite des aides en faveur des énergies renouvelables et de la mobilité propre.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>