La Production de l’OPEP toujours en Hausse

La production de pétrole de l'OPEP du mois d'août enregistre son plus haut niveau depuis le début de la pandémie. Toutefois, l'organisation ne parvient toujours pas à atteindre les quantités promises.
Production OPEP_EnergyNews

La production de l’OPEP continue d’augmenter pour atteindre son plus haut niveau depuis le début de la pandémie. L’organisation a atteint un pic de production pendant le mois d’août. Deux facteurs ont contribué à l’augmentation de cette production pétrolière. D’une part, l’atténuation des troubles en Libye, et d’autre part, l’augmentation, concertée des pays du Golfe, de la production de pétrole.

La production de l’OPEP augmente

L’OPEP a ainsi pompé plus de 29,58 millions de barils par jour en août. Cette performance représente une hausse de 690.000 bpj par rapport à juillet. C’est également le plus haut niveau enregistré depuis avril 2020.

Lors de la pandémie de COVID-19, l’OPEP+ avait convenu de réduire sa production. Cependant, l’organisation a récemment rehaussé les quotas de production. Au début du mois, l’OPEP+ avait d’ailleurs elle-même enregistré sa plus forte hausse de production de pétrole en cinq mois.

Mais toujours en dessous des volumes promis

À noter toutefois, que certains pays, comme le Nigeria et l’Angola, ne parviennent pas à atteindre leurs quotas. De fait, la production de l’OPEP+ reste en dessous des volumes promis.

L’OPEP+ est rentrée dans sa dernière étape concernant l’accord d’annulation des réductions de production de 2020. En août, cette dernière étape prévoyait notamment d’augmenter la production de 648.000 bpj pour les pays de l’OPEP+ et de 413.000 bpj pour les 10 pays de l’OPEP.

Néanmoins, pour beaucoup de pays, en raison d’investissements insuffisants dans les champs pétrolifères, ces quotas sont irréalisables. Même les 10 pays l’OPEP n’ont réussi à monter leur volume que de 300.000 bpj.

En juillet, l’organisation réalisait un manque de 1,3 million de bpj dans sa production. Ce chiffre atteint 1,4 million de bpj pour le mois d’août. De fait, malgré une production toujours en hausse, l’OPEP peine à accomplir ses objectifs de pompage.

Les pays en tête du classement

Bien que les quotas ne soient pas atteints, les pays membres de l’OPEP et de l’OPEP+ enregistrent une progression dans les volumes produits. Certains pays affichent des volumes pompés en forte hausse.

Avec la fin des troubles, la Libye a montré la plus forte hausse de l’organisation. La production du pays s’établissant à 400.000 bpj pour le mois d’août.

L’Arabie saoudite affiche la deuxième plus forte hausse de production avec 100.000 bpj. Toutefois, plusieurs sources affirment que le royaume saoudien n’est pas parvenu à atteindre son quota de 11 millions de bpj.

L’Irak arrive en troisième position avec un volume augmenté de 70.000 bpj.

L’Iran et l’Irak n’ont pas marqué ni de baisse ni de progression significative et restes stables. Les Émirats arabes unis sont quant à eux le seul pays à avoir réussi à atteindre totalement le quota annoncé.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>