La NNPC engage d’Anciens Militants

La NNPC, la compagnie pétrolière nationale du Nigeria, a conclu un contrat de sécurité avec l'entreprise de l'ancien militant Tompolo. Le Nigeria fait actuellement face à des vols de pétrole, provoquant en partie la diminution des exportations.
NNPC_EnergyNews

La NNPC, Nigerian National Petroleum Corporation, compagnie pétrolière d’État nigériane, a conclu un contrat de sécurité avec une société de l’ancien militant Tompolo. Les contrats signés doivent permettre de lutter contre le vol de pétrole que subissent les infrastructures pétrolières.

Dans les années 2000, Tompolo dirigeait le Movement for the Emancipation of the Niger Delta (MEND). À cette époque, les attaques du groupe militant contre les compagnies pétrolières ont paralysé la production du pays.

La NNPC fait face à des problèmes d’insécurité

Le contrat entre la NNPC et la société de Tompolo constitue l’un des cinq contrats de sécurité attribué. Le Nigeria connaît actuellement des troubles dans sa production pétrolière. Effectivement, des vols et des sabotages d’oléoducs empêchent le pays de produire et d’exporter ses volumes habituels. En conséquence, les exportations du Nigeria ont diminué de 500.000 de barils par jour et s’établissent à 1,4 million de bpj.

Ainsi, les attaques couplées à la fermeture ou à la maintenance des oléoducs ont entraîné une chute de la production de pétrole nigérian. Il apparaît ainsi qu’environ un dixième du pétrole pompé termine dans des raffineries illégales. De ce fait, le Nigeria ne parvient pas à atteindre les quotas de pompage de l’OPEP+.

Tompolo et les contrats de sécurité

Pour remédier à ces problèmes, la NNPC a ainsi fait appel à la société de l’ancien militant Tompolo. De son vrai nom Government Ekpemupolo, ce dernier a dirigé le MEND et mené des attaques contre des installations pétrolières. Fin 2015, la NNPC était également touchée par ces attaques, tout comme des entreprises internationales telles que Shell ou Eni.

Paul Bebenimibo, un porte-parole de Tompolo, a déclaré que les pipelines des États de Bayelsa, Delta, Edo, Ondo et Imo seraient protégés. Il a également demandé aux personnes de la région d’arrêter de voler le pétrole et d’accepter les emplois de sécurité des pipelines.

Une source de NNPC a d’ailleurs confirmé ces contrats. Cependant, la NNPC elle-même n’a fait aucun commentaire sur cette décision. Les porte-parole de Bayelsa, Delta et Imo sont au courant de ces contrats, mais ne sont pas au fait des détails.

Tempolo possède la société de sécurité de Global West. Les autres sociétés chargées de la sécurité des pipelines de la NNPC sont Ocean Marine Solutions, Labrador Security Outfit, Asari Dokubo. La cinquième société impliquée reste inconnue.

Articles qui pourraient vous intéresser

edf

EDF arrête la Centrale Nucléaire de Chooz

EDF commence l'arrêt des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Chooz dans les Ardennes pour vérification d'éventuels défauts sur son circuit de refroidissement de secours après la détection de défauts dans une autre centrale de même modèle. EDF arrête les deux réacteurs de Chooz après ceux de Civaux "Par mesure de précaution, EDF a pris la décision d'arrêter les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Chooz afin de procéder à titre préventif" à des contrôles sur le circuit d'injection de sécurité, un circuit de refroidissement de sauvegarde utilisé en cas d'accident, indique un communiqué de l'électricien public français. Cette décision s'accompagne de la prolongation de l'arrêt des deux réacteurs de la centrale de Civaux (Vienne), décidée après la détection de défauts à proximité de soudures des tuyauteries du circuit d'injection de sécurité dans ses deux réacteurs. Même technologie qu'à Civaux À Civaux, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée de la détection des défauts. La décision de vérifier les circuits de secours de Chooz vient du fait que les deux réacteurs de cette centrale sont de même technologie que ceux de Civaux, dite de "palier N4", la dernière génération. Par conséquent, le réacteur numéro 2 de Chooz...

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>