La Mongolie lutte contre le Changement Climatique

Le Ministère de l'Environnement et du Tourisme mongol ainsi que Rio Tinto Mongolia ont signé un accord avec des entreprises du secteur privé pour une coopération en vue de lutter contre le changement climatique et la désertification.
Mongolie

En Mongolie, le Ministère de l’Environnement et du Tourisme coopère avec Rio Tinto Mongolia. Ensemble, en partenariat avec des entreprises du secteur privé, il compte développer des initiatives afin de lutter contre le changement climatique.

La Mongolie, un pays vulnérable au changement climatique

La température moyenne mondiale s’est réchauffée de 0,86°C au cours des 100 dernières années. La température moyenne de la Mongolie a, elle, augmenté de 2,25°C au cours des 80 dernières années. L’occurrence des catastrophes naturelles et climatiques, comme les feux de forêt, a doublé au cours des 20 dernières années dans le pays.

En raison de sa situation géographique et des facteurs climatiques, la Mongolie est l’un des pays les plus vulnérables au changement climatique. Ses secteurs économiques dépendent également largement du temps et du climat.

La signature de cet accord s’inscrit dans un contexte où les défis du changement climatique et de la désertification font l’objet d’efforts internationaux accrus. Dans cette mesure, quatre objectifs ont été identifiés en vue d’une collaboration entre les deux parties.

Il s’agit tout d’abord de contribuer à l’atténuation du changement climatique et à l’adaptation à celui-ci. Parallèlement, il s’agira de veiller à la mise en œuvre des engagements pris par la Mongolie au niveau national.

Deuxièmement, il est nécessaire d’assurer la mise en œuvre des conventions internationales que le pays a ratifiées. L’accord vise par la suite à partager les meilleures pratiques internationales dans le domaine de l’environnement et renforcer les capacités de recherche.

Enfin, il s’agira de participer conjointement à des évènements internationaux, ainsi qu’à l’organisation de ceux-ci.

Développer conjointement des initiatives

Avec l’entrée en vigueur de l’accord, les parties développeront un groupe de travail et de recherche conjoint. Celui-ci aura comme objectif de développer des initiatives pour lutter contre le changement climatique et la désertification. Dans une certaine mesure, il s’agira également de contribuer à la mise en œuvre des objectifs de développement durable de 2030.

Les parties chercheront notamment à explorer comment mettre en œuvre les meilleures pratiques internationales. Elles viseront également à déterminer des solutions scientifiques pour atteindre l’objectif de 2025 de la Mongolie en matière de lutte contre les parasites forestiers.

Le ministre de l’environnement et du tourisme, B.Bat-Erdene, déclare:

“En établissant le protocole d’accord aujourd’hui, nous travaillerons ensemble avec Rio Tinto pour mettre en œuvre des projets et des initiatives visant à contribuer à la réalisation de nos objectifs au niveau national et à respecter nos engagements au titre de l’Accord de Paris dans le cadre des Nations Unies sur le changement climatique.”

En outre, cet accord marque une grande avancée dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable, ainsi que dans la lutte contre le changement climatique dans les zones urbaines et rurales de la Mongolie.

Articles qui pourraient vous intéresser