La Jordanie Approvisionne la Cisjordanie

La Jordanie veut développer ses approvisionnements en électricité vers la Cisjordanie afin de favoriser son indépendance à l'égard d'Israël. La Jordanie aimerait également renforcer sa présence sur le marché palestinien.
Jordanie_EnergyNews

La Jordanie souhaite développer l’approvisionnement énergétique en Cisjordanie, afin de réduire sa dépendance à l’égard d’Israël. Par ce biais, la Jordanie désire contribuer à la construction d’un État palestinien indépendant.

La Jordanie soutient l’indépendance énergétique palestinienne

Israël fournit de l’électricité aux habitants des villes occupées. Toutefois, récemment, la Jordanie a doublé la quantité d’électricité vendue à la ville de Jéricho. Cet approvisionnement de 80 MW doit permettre l’émancipation énergétique de la Cisjordanie envers Israël.

Pour doubler la quantité d’électricité vendue, la Jordanie a eu recours à une centrale électrique localisée dans la vallée du Jourdain. L’approvisionnement en énergie a été rendu possible grâce à sa connexion à un réseau palestinien géré par l’Autorité palestinienne.

Bisher al Khasawneh, Premier ministre jordanien, a déclaré concernant l’approvisionnement en électricité de Jéricho:

“Ce projet a été réalisé en un temps record dans le cadre de notre soutien continu aux Palestiniens dans tous les domaines…Cela reflète notre engagement à contribuer à la construction des fondations de l’État palestinien indépendant.”

La fourniture en électricité de Jéricho constitue une sorte de première étape pour la Jordanie. À terme, le pays aimerait réaliser la même chose ailleurs en Cisjordanie.

Amjad al Rawashdeh, directeur de la National Electric Power Company, commente:

“Nous avons des projets prometteurs pour augmenter l’approvisionnement afin de permettre aux Palestiniens de couvrir leurs besoins.”

Consolider les liens

Depuis les accords provisoires de paix entre Israël et la Palestine de 1990, la Jordanie et l’Autorité palestinienne ont voulu développer leur relation. Cependant, les deux entités accusent Israël de vouloir empêcher leur bonne tenue.

Pour développer cette relation, la Jordanie souhaite, en outre, investir dans différents types d’infrastructures en Cisjordanie. Mohammad Shtayyeh, Premier ministre palestinien, a déclaré lors d’une cérémonie à la centrale électrique du Jourdain:

“La Jordanie soutient notre objectif de mettre progressivement fin à la dépendance qui nous est imposée Israël en matière de commerce, d’infrastructures, d’eau, d’énergie, entre autres. [Cela] contribue à diversifier nos sources d’énergie.”

Des liens forts unissent la Jordanie et la Palestine, et pas seulement en termes d’énergie. La Cisjordanie appartenait autrefois à la Jordanie, qui a été contrainte de céder le territoire à la suite de la guerre de 1967 déclenchée par la coalition arabe de l’époque qui avait pour but de détruire l’état Israël. Toutefois, depuis une dizaine d’années, le royaume jordanien a repris le contrôle de l’approvisionnement énergétique de Jéricho.

Les liens entre les deux pays sont également familiaux, puisque de nombreuses familles se retrouvent divisées de part et d’autre du Jourdain. Ces liens familiaux ont eux-mêmes contribué au développement de liens commerciaux entre la Jordanie et la Palestine.

La Jordanie veut se développer sur le marché palestinien

La Jordanie souhaiterait également accroître ses exportations vers les marchés palestiniens. Néanmoins, ce faisant, elle se heurte à Israël qui souhaite maintenir sa sécurité. Les deux pays ont négocié afin d’alléger les obstacles commerciaux mis en place par l’État Hébreu. En raison de cela, la Jordanie a accusé Israël de vouloir entretenir son monopole sur les marchés palestiniens.

Le marché palestinien pourrait avoir un grand potentiel pour la Jordanie. Actuellement, les exportations jordaniennes vers la Palestine se montent à 200 millions de dollars. Selon Amjad al Rawashdeh, les exportations futures vers la Cisjordanie pourraient atteindre 1 milliard de dollars par an.

Toutefois, ce résultat n’est atteignable que si la Jordanie ouvre de nouveaux points de passage commerciaux et qu’Israël assouplit ses obstacles commerciaux instaurés pour sa protection.

L’électricité en Cisjordanie, un enjeu majeur

Depuis les accords d’Oslo en 1993, l’électricité en Cisjordanie est gérée par l’Autorité palestinienne. Cependant, cette dernière dépend en majorité d’Israël pour assurer les besoins en électricité de la population.

En 2013, la totalité du territoire palestinien dépend à 89% des approvisionnements israéliens en énergie. Toujours à la même période, la seule Cisjordanie en dépend à 98%. Cette dépendance permet à l’État hébreu de conserver un avantage politique et militaire sur la Palestine.

Effectivement, au terme des accords de Paris de 1994, Israël doit reverser à l’Autorité palestinienne les taxes d’énergie qu’elle perçoit. Or, l’État hébreu peut très bien décider d’arrêter les versements pour faire pression sur l’Autorité palestinienne en cas de tension. Ce fut le cas en 2011 lorsque la Palestine demanda le statut d’État à l’ONU.

L’électricité constitue également un enjeu majeur pour l’accès à l’eau au sein du territoire. Les services de l’eau et son assainissement ont besoin d’une certaine quantité d’énergie qui n’est pas toujours disponible.

Eissa Dababat, directeur du syndicat des services d’eau et d’assainissement de Tubas, déclare à l’AFD:

“Toutes ces infrastructures d’alimentation en eau et de traitement des eaux usées sont très énergivores. Les stations d’épuration et les installations d’eau coûtent beaucoup d’argent.”

L’électricité constitue un enjeu majeur en Cisjordanie. Cette ressource est notamment utilisée comme un levier par Israël pour assurer sa sécurité dans la région. Ainsi, les récentes initiatives de la Jordanie entendent réduire la dépendance palestinienne envers l’État hébreu afin de favoriser la constitution d’un État palestinien indépendant.

 

Illustration par Jashandeep Singh

Articles qui pourraient vous intéresser

UE

L’UE Négocie des Propositions d’Urgence

L'UE négocie actuellement des propositions d'urgence pour faire face à la crise énergétique. Les États membres doivent trouver un accord lors de la réunion du 30 septembre. Ils souhaitent obtenir des garanties concernant la possibilité de maintenir des mesures nationales.

allemagne_energynews

L’Allemagne se Rapproche du Golfe

L'Allemagne, durement touchée par la crise énergétique, cherche des alternatives au gaz russe. Elle se tourne vers l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar. En déplacement dans ces États, le chancelier allemand entend renforcer la coopération énergétique avec les pays de la région.

shell

Shell: Nouveau PDG, Nouvelle Stratégie

À partir de janvier, Shell accueillera un nouveau PDG. Il aura la lourde tâche d'accélérer la transition énergétique du groupe. Si le pétrole et le gaz sont toujours importants pour la société, elle entend développer les énergies renouvelables afin de combler son retard.