La Croissance de la Demande de Pétrole Inchangée

Les prévisions de la croissance de la demande mondiale de pétrole restent inchangées, malgré des prix élevés.
demande pétrole_energynews

Les prévisions de croissance de la demande de pétrole établies par l’Opep sont stables, tant pour 2022 que 2023, selon le dernier rapport publié mardi par l’Opep, qui table toujours sur une croissance robuste et également stable.

“La croissance de la demande mondiale de pétrole en 2022 reste inchangée par rapport à l’évaluation du mois précédent”, à 3,1 millions de barils par jour (mb/j), pour une demande totale estimée à 100,03 mb/j, a indiqué l’organisation des pays producteurs dans son rapport mensuel de septembre.

Cette projection prend en compte “une croissance supplémentaire de la demande” en raison d’une tendance récente à utiliser plus de combustible pour produire de l’énergie, a expliqué l’Opep.

La demande dans les pays de l’OCDE devrait progresser de 1,6 mb/j en 2022, une progression voisine de celle prévue pour les pays hors de l’OCDE, estimée à 1,5 mb/j.

Pour 2023, la croissance de la demande de pétrole est également inchangée par rapport au mois dernier, à 2,7 mb/j, tirée par les pays hors de l’OCDE, dont la demande devrait croître de 2,1 mb/j. La demande totale est estimée à 102,73 mb/j, au-dessus des niveaux pré-pandémie.

“La demande de pétrole en 2023 devrait être soutenue par une performance économique toujours solide dans les principaux pays consommateurs, et par des améliorations potentielles quant aux restrictions liées au Covid-19, et des incertitudes géopolitiques réduites”, alors que la guerre se poursuit en Ukraine, a estimé le cartel dans son rapport.

L’organisation estime ainsi que la croissance économique mondiale “devrait demeurer robuste, à 3,1% en 2022″, dans un point sur la conjoncture.

L’Opep souligne notamment que les dépenses des consommateurs en valeur ces derniers mois, ont été meilleures qu’attendu.

Le sentiment d’affaiblissement de l’économie “semble avoir été compensé jusqu’à présent par une combinaison des mesures de protection sociale dans les économies avancées, des traitements et salaires en hausse, et un accroissement de la consommation financée par la dette aux Etats-Unis, ainsi que des consommateurs qui ont puisé dans leurs économies”, selon le rapport, qui a souligné le “rebond” du tourisme mondial.

Articles qui pourraient vous intéresser