La Cours suprême grecque autorise la Restitution

La Cour suprême grecque a autorisé la restitution du pétrole iranien saisi à la demande des Etats-Unis sur un pétrolier russe. Alors que la Grèce s'était pliée aux sanctions occidentales à l'encontre de la Russie, cette décision de justice intervient dans un contexte diplomatique et géopolitique tendu.
petrole iranien

La Cour suprême grecque a autorisé la restitution du pétrole iranien saisi à la demande des Etats-Unis sur un pétrolier battant pavillon russe, enjeu d’une confrontation de plusieurs mois avec l’Iran.

La Cour a rejeté l’appel d’une compagnie maritime basée à Athènes, Times Navigation, qui avait entrepris de décharger le pétrole brut du pétrolier Lana, apparemment à la demande du ministère américain de la Justice.

Contacté par l’AFP, Times Navigation n’a pas immédiatement répondu. Les autorités grecques avaient saisi le 19 avril au large de l’île d’Eubée le pétrolier russe Pegas – rebaptisé quelques jours plus tard Lana – en vertu
des sanctions européennes liées à la guerre en Ukraine.

Selon des informations à l’époque, le tanker transportait 115.000 tonnes de pétrole iranien. Les autorités grecques avaient par la suite annoncé que le navire et son équipage seraient libérés.

Mais le pétrole avait en revanche été retenu à la demande du ministère américain de la Justice, et un processus de transfert de la cargaison vers un navire affrété par les États-Unis avait été engagé.

Les États-Unis imposent en effet des sanctions économiques à l’Iran qui touchent notamment ses exportations de pétrole.

Le ministère iranien des Affaires étrangères avait demandé via l’Organisation maritime internationale (OMI) au gouvernement grec de relâcher le tanker tout en accusant les États-Unis d’”avoir déchargé la cargaison du
navire”.

En représailles, deux pétroliers grecs avaient été saisis par l’Iran. Un tribunal régional grec avait ordonné le 9 juin la restitution à l’Iran du pétrole confisqué.

Selon l’agence grecque Athens News, quelque 60.000 tonnes de brut étaient concernées, sur la cargaison totale initialement transportée par le Lana.

L’ambassade d’Iran a tweeté mardi : “Bientôt, l’opération de transfert va commencer et le pétrole volé de l’Iran doit être restitué au Lana. Un autre fiasco pour les pirates !”

Articles qui pourraient vous intéresser

koweïtien_energynews

Le Pétrole Koweïtien sous tension

Le pétrole koweïtien est sous tensions. Le pays doit faire face à de nombreuses difficultés, notamment l'instabilité politique. Une aide du Japon et la modification de la loi pétrolière pourraient permettre d'inverser la tendance.