La Commission européenne limite la Consommation de gaz

Dans le cadre de REPowerEU, la Commission européenne propose un plan visant à limiter la consommation de gaz de 15% dans les États-membres. Cela s'inscrit dans une volonté d'indépendance énergétique notamment vis à vis de la Russie.
roumanie

La Commission européenne a adopté le plan REPowerEu depuis l’invasion de l’Ukraine. Celui-ci a pour but de limiter autant que possible la dépendance de l’UE face aux combustibles russes. Dans ce contexte, l’UE met en place une stratégie visant à limiter la consommation de gaz de 15% dans les États-membres.

La demande de la Commission européenne

La Commission européenne souhaite réduire les risques et les coûts d’une éventuelle nouvelle perturbation ou rupture totale d’approvisionnement en gaz russe. Pour ce faire, elle propose un nouvel instrument législatif et un plan européen de réduction de la demande de gaz. Ce plan vise à réduire la consommation de gaz de 15% dans les États-membres jusqu’au printemps prochain.

La Commission souligne également sa volonté d’accélérer les travaux concernant la diversification de l’approvisionnement et les achats conjoints de gaz. De cette manière elle pourrait renforcer la possibilité pour l’UE de s’approvisionner en gaz avec d’autres fournisseurs.

En ce sens, la Commission européenne propose un nouveau règlement permettant de coordonner les mesures de réduction de demande en gaz. Elle assignerait à tous les États-membres un objectif de réduction de 15% concernant la consommation de gaz. Par la suite, la Commission serait en mesure de déclarer un état d’urgence qui imposerait une réduction obligatoire. Ceci pourrait être mis en place en cas de risque important de pénurie de gaz ou de demande exceptionnellement élevée en gaz.

Bruxelles exhorte à remplacer le gaz par d’autres combustibles, surtout en été où cela semble plus réalisable. De plus, elle incite à donner la priorité au passage à des énergies renouvelables ou à des options plus propres. Elle demande de mettre à jour les plans d’urgence nationaux d’ici septembre et de lui présenter des rapports d’avancement.

Quels objectifs?

Afin d’aider les États-membres à réaliser conjointement ces objectifs, la Commission définit des mesures, des principes et des critères. Ceux-ci portent sur la substitution de gaz par d’autres combustibles, les économies d’énergie globales dans tous les secteurs, la préservation d’approvisionnement dans les ménages et les secteurs essentiels. La Commission européenne met également en exergue les lignes directrices à suivre en cas d’interruption de la distribution de gaz.

Ce plan vise essentiellement à encadrer les États-membres mais aussi à affranchir l’UE de la dépendance des combustibles fossiles russes. La Commission soutient également que cela permettrait d’accélérer le développement des énergies renouvelables.

 

Articles qui pourraient vous intéresser