La Chine Accélère sa Production de Charbon

La Chine décide d'accélérer sa production de charbon. Ainsi, le pays entend compenser la baisse de ses importations du gaz et la flambée des prix de l'énergie.
Chine

La Chine augmente sa production de charbon. Cette tendance est dans la lignée de la destruction de la demande en gaz naturel dans plusieurs industries. En outre, au vu de la flambée des prix de l’énergie, le pays compte sur des combustibles moins chers comme le pétrole et le charbon.

En Chine, l’offre en gaz naturel chute

En combinant la production nationale et les importations de GNL, l’offre totale en gaz naturel chinoise a chuté de 6,6 % en glissement annuel. Selon les données officielles, elle atteint 28,85 Bcm en avril. Toutefois, les importations affichent une baisse plus marquée.

Au total, en incluant les GNL et les importations via gazoducs, les importations chinoises ont atteint 16,07 Bcm en décembre 2021 avant de chuter de 30 % à 11,15 Bcm en avril. La chute est d’autant plus importante en ce qui concerne le GNL. En mars, les importations ont chuté de 18 % en glissement annuel. Elles s’élevaient à 4,63 millions de tonnes, au plus bas depuis avril 2020. Cette tendance s’est confirmée en avril.

La Chine produit plus de charbon

En parallèle, la production chinoise de charbon est en hausse. En mars, elle a atteint les 395,79 millions de tonnes avant de baisser à 362,80 millions de tonnes en avril. Toutefois, selon certaines sources, cette baisse est probablement due à un contrôle plus strict de la sécurité dans les petites mines du pays. De fait, la moyenne mensuelle de production est en hausse de 12 % en glissement annuel.

Au cours des 4 premiers mois de l’année 2022, les importations chinoises de charbon se sont élevées à 75,41 millions de tonnes. Ce chiffre correspond à environ 5 % de son offre totale, qui est 1,523 million de tonnes sur la même période selon le National Bureau of Statistics.

À titre de comparaison, les importations chinoises de gaz représentaient près de 50 % de l’offre totale. Les analystes de S&P Global Commodity Insights déclarent :

“La demande chinoise de gaz augmentera d’environ 2 % cette année, et nous avons revu ce chiffre à la baisse par rapport aux prévisions précédentes en raison de la faible demande observée jusqu’à présent cette année dans un contexte de prix élevés et de la poursuite des fermetures. Le taux de croissance annuel moyen de la demande de gaz en Chine a été d’environ 10 % au cours des trois dernières années.”

Remplacer le gaz par le charbon

En Chine, la demande de gaz naturel a été étouffée par la suspension de l’activité de certaines centrales et usines. Ceci suite à la hausse des prix du gaz. Par exemple, certaines usines de céramique de la ville de Linyi ont suspendu ou réduit leurs taux d’exploitation suite à la hausse des prix du gaz.

Une source au sein d’u producteur d’électricité exploitant des centrales au gaz et au charbon dans la province de Guangdong explique que sa compagnie entendait, en 2022, maximiser la production via le charbon et minimiser la production au gaz. Elle déclare :

“Bien que nous ayons obtenu, par le biais de contrats à long terme, des matières premières de gaz naturel pouvant répondre à la moitié de la demande de nos centrales électriques au gaz, les prix sont encore très élevés. Contrairement au gaz naturel, qui dépend à près de 45 % des importations, le charbon est essentiellement produit dans le pays et les prix sont largement réglementés par le gouvernement.”

Au 9 mai, en Chine, 8 provinces et régions avaient fixé une fourchette de prix pour le charbon au comptant et à terme. Les prix au comptant pour le charbon thermique de référence de 5 500 kcal au port de Qinhuangdao étaient plafonnés à 1 155 yuans/mt à compter du 1er mai.

La Chine veut encourager les projets de charbon

Ainsi, la Chine annonce plusieurs mesures. Celles-ci visent à stimuler la production de charbon.

Le 11 mai, le Conseil d’État a déclaré vouloir injecter 10 milliards de yuans pour soutenir les producteurs d’électricité au charbon. Li Keqiang, Premier ministre, déclare :

“Les capacités avancées de production de charbon seront libérées de manière sûre et ordonnée et il ne doit pas y avoir de coupures de courant.”

De plus, la Banque populaire de Chine a déclaré, fin avril, qu’elle allait augmenter son quota de prêts. Elle prévoit alors une augmentation de 100 milliards de yuans. Ainsi, les prêts accordés aux banques nationales pour financer des projets de charbon pourront profiter de taux préférentiels.

En outre, la Chine a réduit à zéro les tarifs concernant les importations de charbon. La mesure est valable depuis le 1er mai 2022 et sera valable jusqu’au 31 mars 2023. Avant cette mesure, la Chine imposait des tarifs de 3 % à 6 %, selon la qualité du charbon importé.

Une ressource essentielle pour son électricité

En somme, la Chine, via ces mesures, veut éviter les pénuries d’électricité, comme celles de 2021. Le charbon compte pour moins de 50 % de la capacité totale de production d’électricité du pays.

Néanmoins, le charbon produit 60 % de son électricité et supporte 70 % de la charge de pointe. Ainsi, le charbon est le fondement de la stabilité de son approvisionnement en électricité.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>