La Centrale Kaleo est Opérationelle

Le Ghana annonce la mise en service de la centrale Kaleo (13 MW). Celle-ci participe ainsi à la transition énergétique du pays.
Kaleo

Kaleo, centrale solaire de 13 MW située au Ghana, est opérationnelle. Ce projet s’inscrit dans la volonté du pays de se diriger vers les énergies renouvelables.

Kaleo s’ajoute aux projets d’énergies renouvelables du pays

De fait, le gouvernement ghanéen avait promulgué une loi sur les énergies renouvelables en 2011. Celle-ci avait fourni le cadre juridique permettant l’installation de structures d’énergie renouvelable. Par la suite, la Volta River Authority (VRA) a développé un programme appuyant cette volonté de transition énergétique.

Ce programme souhaite contribuer à la réalisation de l’objectif définit par la politique gouvernementale. Ainsi, la VRA promulgue le développement et l’exploitation de centrales de manière rentable et durable.

La première phase du programme visait le développement de 14,5 MW d’énergie solaire et 150 MW d’énergie éolienne. Puis, au, cours de la deuxième phase, l’objectif s’élevait à 100 MW de solaire et 200 MW d’énergie éolienne.

La première centrale qui a été construite dans le cadre de ce programme est celle de Navrongo. Il s’agit d’une centrale solaire de 2,5 MW, située dans le nord du Ghana.

Avantages et conditions du projet

La mise en service de la centrale de Kaleo permettra d’améliorer la qualité de l’approvisionnement dans l’Upper West. En outre, elle réduira les émissions de carbone du pays. Ceci en remplaçant l’énergie fournie initialement par les centrales thermiques au gaz. Le projet constitue aussi une source d’étude pour le fonctionnement de l’énergie solaire.

De plus, le projet Kaleo permet des retombées sociales dans la région. De fait, il a fourni des emplois à 130 personnes pendant la phase de construction. Une école primaire a pu profiter de travaux de réhabilitation et la route menant à la centrale solaire a été améliorée.

La VRA recueille aussi les bénéfices de cette installation. En ce sens, elle lui permet d’augmenter sa capacité de production de 13 MW et de diversifier son portefeuille.

Le projet a été financé par la Kreditanstalt für Wiederaufbaau (KfW). Celle-ci a prêté quelque 22.816.666 € pour les projets Lawra et Kaleo. Le coût de ce dernier est estimé à 12,39 millions d’euros.

Articles qui pourraient vous intéresser