Iberdrola Cède des Parts de Wikinger

Iberdrola cède 49 % de Wikinger, son premier parc éolien offshore en Allemagne, à Energy Infrastructure Partners.
Iberdrola éolien offshore

Iberdrola cède 49 % de Wikinger, son premier parc éolien offshore en Allemagne, à Energy Infrastructure Partners. La transaction s’élève à €700 millions. Toutefois, l’entreprise conserve une participation majoritaire de 51 % dans le projet Wikinger.

Iberdrola leader de l’éolien en mer

Iberdrola, présidé par Ignacio Galan, est un leader mondial de l’énergie éolienne offshore. Le parc de Wikinger constitue l’un de ses projets phares. Il s’agit notamment du premier parc éolien développé par le groupe.

Le champ éolien possède une capacité installée de 350 MW. Il fournit de l’énergie propre à environ 350.000 foyers allemands depuis sa mise en service en 2018. Pour Iberdrola, cette transaction concernant le parc éolien de Wikinger réaffirme sa position de leader.

L’accord, signé avec Energy Infrastructure Partners, prévoit une valorisation de Wikinger. La valorisation s’éléverait à environ €1.425 milliard. Iberdrola va continuer de contrôler et de gérer cet actif, en dirigeant les services d’exploitation et de maintenance.

Développement de l’éolien

L’entreprise espagnole Iberdrola déploiera, progressivement, approximativement 3.000 MW actuellement en construction. De plus, 4.000 MW bénéficient d’une sécurisation et d’autres projets sont actuellement en développement. En outre, l’entreprise possède un éventail de projets à différents stades de développement au Royaume-Uni, en Suède et à Taïwan

Le groupe dispose de près de 1.300 MW de capacité offshore en exploitation depuis fin juin 2022. La transaction fait progresser le plan de rotation des actifs d’Iberdrola. L’objectif est de financer de nouveaux projets renouvelables en cours de développement.

Aux États-Unis, le groupe continue de s’étendre, notamment avec la construction de Vineyard Wind. Ce projet doit permettre de répondre aux besoins énergétiques d’environ 1 million de foyers. Au total, environ 5.000 MW de projets éoliens en mer se développent aux États-Unis. Ces projets sont parallèles à ceux de Saint-Brieuc, dans les eaux françaises, ou encore de Windanker en Allemagne.

Articles qui pourraient vous intéresser