L’Hydrogène vert sur la voie de la compétitivité

L’hydrogène vert bénéficie d'un intérêt mondial grandissant. Cependant, son prix de production est un obstacle à son développement.|L’hydrogène vert bénéficie d'un intérêt mondial grandissant. Cependant, son prix de production est un obstacle à son développement.
hydrogène renouvelable

L’hydrogène vert bénéficie d’un intérêt mondial grandissant. Cependant, son prix de production est un obstacle à son développement. De nombreuses solutions actuellement à l’étude le rendrait accessible à moyen terme.

 

La réduction des coûts de production de l’hydrogène vert

Dans son rapport, l’Agence Internationale des Énergies Renouvelables (IRENA) envisage des solutions pour réduire son coût de production.

Tout d’abord, la diminution du prix de l’électricité renouvelable est nécessaire pour produire de l’hydrogène « zéro-carbone » compétitif. Il faudrait également baisser sur le coût des électrolyseurs qui sont indispensables pour répondre à sa production.

Une solution viable d’ici 2030 selon IRENA

Pour cela, des innovations devraient permettre d’améliorer, d’une part l’efficacité de cette technologie, d’autre part l’optimisation de son fonctionnement. Enfin l’intensification de sa production permettra de réaliser d’importantes économies d’échelle.

Le rapport de l’IRENA indique qu’à long terme le cout de production de l’hydrogène vert pourraient réduire de 85%. Ainsi, l’hydrogène vert deviendrait une solution compétitive pour l’environnement. En effet, il pourrait commencer à concurrencer l’hydrogène bleu d’ici 2030 dans de nombreux pays.

 

La transition vers l’hydrogène vert reste lente et complexe

Ces derniers mois, des initiatives pour promouvoir l’hydrogène propre émergent. Parmi les impulsions gouvernementales, on peut citer la stratégie européenne de développement de la production d’hydrogène propre dans l’Union européenne. Dans le secteur privé, des grands projets, tel que Green Hydrogen Catapult, fleurissent.

Malgré la multiplication des initiatives, l’hydrogène vert représente une part limitée de l’offre mondiale d’énergie.  La transition en faveur de l’hydrogène « zéro-carbone » comme source d’énergie principale sera longue. De multiples parties prenantes devront s’impliquer pour mener à bien ce changement.

Vers une entente collégiale

En effet, selon l’IRENA, l’approvisionnement en hydrogène doit se faire parallèlement au développement des infrastructures. Plus important encore, il doit aussi se faire en fonction de la demande.

La compétitivité-prix de l’hydrogène « zéro-carbone » à long terme représente une avancée dans la lutte contre le réchauffement climatique. Cependant, le soutien politique pour le développement de l’hydrogène se manifeste uniquement sous la forme d’objectifs.

Le rapport de l’IRENA insiste sur la nécessité pour les gouvernements d’imposer l’utilisation de l’hydrogène via des instruments réglementaires. En effet, les objectifs annoncés ne sont pas assez contraignants pour atteindre l’objectif fixé d’un réchauffement climatique inférieur à 1.5°C.

À long terme, l’hydrogène vert sera sans aucun doute la solution énergétique la plus exploitée. Cependant son succès repose sur l’implication de l’ensemble des parties-prenantes, gouvernementales et privées.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>