La Centrale Hydroéléctrique Albanaise Moglicë est en marche

La centrale hydroéléctrique albanaise Moglicë est en marche

La centrale hydroélectrique Albanaise Moglicë de Statkraft a commencé ses opérations commerciales. La centrale livre son énergie renouvelable dans le réseau albanais. Il s’agit de la plus grande des deux centrales hydroélectriques issues du projet Devoll et produira 450 GWh par an.

centrale hydroélectrique
Le barrage de la centrale hydroélectrique de Moglicë – Photo : Artan Figu

La centrale hydroélectrique de Moglicë en quelques chiffres

La puissance installée de la centrale albanaise devrait atteindre les 184 MW et la production hydroélectrique dans toute la vallée du Devoll devrait avoisiner les 700 GWh par an. Cela correspond à environ 13% de la production totale d’électricité de l’Albanie.

Cette centrale comprend un barrage de 167 mètres de haut possédant un noyau asphalté et un tunnel de 10,7 mètres de long, une centrale souterraine avec deux générateurs principaux de 91,5 MW et une unité d’éco-débit de 1 MW au pied du barrage.

“La finalisation de la centrale hydroélectrique de Moglicë marque une étape importante pour les activités de Statkraft en Albanie. Le pays est en train de devenir la plaque tournante de l’électricité dans la région, s’ouvrant ainsi à de nouvelles opportunités”, déclare le PDG Christian Rynning-Tønnesen. (Balkan Green Energy News)

centrale hydroélectrique
Source : Madeiratotal

L’enjeu énergétique albanais

L’Albanie est un pays d’environ 2,9 millions d’habitants et un importateur net d’électricité. La sécurité de l’approvisionnement en électricité du pays est un enjeu majeur pour le pays dans la mesure où il se situe entre la Grèce et les mers adriatiques et ioniennes.

La production nationale du pays dépend presque uniquement de l’hydroélectricité, la seule installation thermique ayant échoué.

Diversifier son portefeuille énergétique

L’année dernière, la Commission européenne a demandé à l’Albanie de diversifier son portefeuille énergétique sous peine de lourdes conséquences sur son approvisionnement en électricité.

Belinda Balluku, ministre albanaise des infrastructures et de l’énergie a rencontré D. Brouillette, le secrétaire américain de l’énergie à Wahington D.C :

“Avec la secrétaire d’État Brouillette à Washington, nous avons discuté des plans futurs pour le développement énergétique du pays, du soutien que le ministère de l’énergie (DOE) apportera en permanence au ministère des infrastructures et de l’énergie, et surtout nous avons discuté du renforcement du partenariat stratégique entre les États-Unis et l’Albanie par le biais du développement économique, des investissements américains dans le domaine du gaz liquéfié et des hydrocarbures, et au-delà”, a déclaré M. Baluku.

“J’apprécie le soutien extraordinaire que le DOE, et en particulier le secrétaire Brouillette, nous apporte à un moment crucial pour le secteur énergétique du pays”.

centrale hydroélectrique
Source : Pixabay

Un potentiel hydroélectrique à ne pas négliger

“Le pays est riche en ressources hydriques (deuxième en Europe par habitant) et l’hydroélectricité a toujours été un atout national important pour répondre aux besoins énergétiques du pays”, a-t-il ajouté. 

M. Gordani dans Power Mag, un avocat indépendant spécialisé dans l’énergie qui consulte plusieurs entreprises en Albanie et se concentre sur le marché de l’énergie et les questions politiques connexes dans les Balkans occidentaux : l’Albanie possède huit grands fleuves qui contribuent à son potentiel hydroélectrique. Il a ajouté que les données du gouvernement montrent que le pays a accordé des permis pour une capacité de production supplémentaire de 1785 MW, ces projets n’étant pas encore développés. Il a déclaré qu’il y a une estimation du “potentiel hydroélectrique supplémentaire étudié, encore inexploité, à environ 815 MW”.

M. Gordani a déclaré que la capacité hydroélectrique actuelle du pays “comprend principalement de grandes installations hydroélectriques (c’est-à-dire d’une taille supérieure à 10 MW) et s’élève à 1 904 MW, tandis que les petites installations hydroélectriques s’élèvent à 192 MW. Situé dans le nord de l’Albanie, le fleuve Drin est le plus grand fleuve du pays et abrite trois des plus grandes centrales hydroélectriques : Fierzë (500 MW), Komani (600 MW), et Vau I Dejës (250 MW)”. (Power Mag)

 

Les tentatives de diversification énergétique albanaises

Les tentatives de diversification énergétique et les recherches de financement devraient inciter des pays comme les Etats-Unis à soutenir l’expansion du secteur énergétique albanais.

Les investissements

Les investissements récents dans les petites et moyennes centrales hydroélectriques albanaises ont permis d’augmenter la capacité de production totale de l’Albanie. Désormais, la capacité installée avoisine les 2,2 GW.

Les petites fermes solaires

Ces dernières années, de petites fermes solaires ont vu le jour dans le pays. Pour M. Gordani en 2019, le ministre de l’énergie a lancé un appel d’offres pour un partenariat public-privé en vue d’un contrat de concession pour la relance de la centrale de Vlora, peut être sous la forme d’une centrale alimentée au gaz naturel ?

“Le marché albanais de l’énergie est en plein processus de restructuration et de rénovation profonde”, a déclaré M. Gordani. “Le pays a un énorme potentiel de ressources alternatives”. 

Le ministère de l’infrastructure et de l’énergie du pays a récemment lancé un appel d’offres pour la construction d’une centrale solaire de 140 MW dans la région de Karavasta, près de Fier. La date limite pour les appels d’offres pour la construction, la maintenance et l’exploitation de la centrale est le 16 mars 2020, le contrat devait être attribué en mai, selon le ministère, qui a déclaré : “Le prix réglementé sera accordé pour 15 ans et sera certainement acheté par l’opérateur de distribution d’énergie”.

Articles qui pourraient vous intéresser