Hydroélectricité: La banque mondiale investit 1,15 milliard de dollars au Pakistan

L’hydroélectricité développée au Pakistan permettra d’augmenter grandement la production d’énergie renouvelable et de renforcer les entreprises pakistanaises. En 2018 déjà, le pays avait inauguré un barrage hydroélectrique de 969 MW. Pour soutenir ce projet la Banque Mondiale a investi1,15 milliard de dollars pour la construction de nouvelles infrastructures.

 

L’hydroélectricité soutenue par le gouvernement pakistanais

Le président de la banque mondiale Najy Benhassineet le secrétaire pakistanais de la division des affaires économiques, Noor Ahmed, ont signé deux accords de prêt. Le Premier Ministre pakistanais Imran Khan a supervisé cette nouvelle entente.

 

Un projet hydroélectrique dans le Khyber Pakhtunkhwa

Dans le cadre du premier accord, 450 millions de dollars seront alloués au projet Khyber Pakhtunkhwa Hydropower and Renewable Energy Development. Deux sites d’hydroélectricité seront créés, avec 88cMW à Gabral-Kalam et 157 MW à Madyan. Cet accord a été validé par le gouvernement de Khyber Pakhtunkhwa, et les sociétés WAPDA et National Transmission and
Dispatch Company.

 

Une nouvelle ligne de transport de 255 km

Un second accord, d’une valeur de 700 millions de dollars, créera une ligne de transmission à double circuit de 765 kW. Celle-ci permettra de transporter l’électricité entre la centrale hydroélectrique du DASU et Islamabad, en passant par Mansehra. Le site de DASU représente 2,16 GW.

 

Un nouveau projet pour l’avenir hydroélectrique du pays

D’un côté la Banque mondiale investit pour le développement des énergies renouvelables dans le pays, notamment dans la région de Khyber Pakhtunkhwa. D’un autre côté la nouvelle ligne de transmission est une porte ouverte vers l’avenir. Cet investissement facilitera les nouvelles démarches écologiques des entreprises pakistanaises et la construction de nouveaux sites.

Cette infrastructure permettra en outre d’évacuer la production électrique des nouvelles structures hydroélectriques. En effet, le rapport de l’IRENA estime que le potentiel inexploité du Pakistan en hydroélectricité atteint les 60 GW de puissance installée. De quoi couvrir la totalité des besoins du pays en électricité.

Vers un remaniement du paysage énergétique du Pakistan.

Alors que l’énergie hydroélectrique couvre près de 30% de l’électricité consommée au Pakistan selon l’IRENA, le pays s’est découvert un potentiel éolien important. Une avancé colossale pour un pays dépendant de la production pétrolière ainsi que de l’utilisation de biomasse. Le Pakistan est le 6ᵉ pays producteur d’électricité à l’aide de pétrole.

 

Articles qui pourraient vous intéresser