Hydro et Lyse créent une entreprise hydroélectrique

Hydro et Lyse créent une entreprise hydroélectrique

La nouvelle société s’appellera Lyse Kraft DA et aura une capacité de production annuelle de 9,5 TWh, dont Hydro détiendra 25,6% et Lyse 74,4%.

L’accord devrait apporter des synergies d’environ 500 millions de NOK en valeur actuelle nette.

En conséquence de la transaction, les actifs de la RSK ne reviendront pas à la propriété de l’État à la fin de 2022. Ce qui signifie que Hydro peut utiliser sa part de l’électricité produite par la nouvelle société pour la production d’aluminium en Norvège.

« C’est un grand jour pour l’avenir de l’industrie norvégienne des énergies renouvelables. L’accord revêt une importance stratégique pour Hydro, car il garantit la valeur de nos actifs hydroélectriques de la RSK et contribue à la prévisibilité pour le développement industriel en Norvège », a déclaré Hilde Merete Aasheim, présidente-directrice générale d’Hydro.

Hydro deviendra un plus grand exploitant d’énergie renouvelable

Conformément à l’accord, Hydro demeurera l’exploitant des actifs de la RSK et assumera l’exploitation des centrales hydroélectriques de Lyse. Par conséquent, Hydro sera le plus grand opérateur d’électricité et restera le troisième fournisseur d’énergie renouvelable de la Norvège, avec une production combinée d’énergies renouvelables de 13,6 TWh au cours d’une année normale. La production annuelle d’Hydro, basée sur les actions, sera de 9,4 TWh au cours d’une année normale.

Selon Aasheim, la transaction s’inscrit dans la stratégie de l’entreprise visant à renforcer sa position dans l’aluminium à faible teneur en carbone et à croître dans le secteur des énergies renouvelables.

« L’accord appuie les deux objectifs, car nous assurons un accès à long terme à l’énergie renouvelable et Hydro deviendra un plus grand exploitant d’hydroélectricité. En même temps, nous assurons la valeur que RSK représente pour Hydro », dit-elle.

Solution à l’épreuve du temps

Lyse deviendra responsable de la gestion de l’eau et des activités de marché avec un portefeuille de 9,5 TWh. Le PDG de Lyse, Eimund Nygaard, dit que l’accord crée de la valeur dans plusieurs domaines.

« L’accord fait de Lyse la troisième entité du marché de l’électricité en Norvège et nous donne la chance de construire une organisation de gestion de l’électricité encore plus compétente et plus robuste à Stavanger », a-t-il déclaré, ajoutant que l’accord d’opérateur avec Hydro permettra également des économies d’échelle, un professionnalisme accru et de nouvelles possibilités de développement pour les centrales électriques et les employés qui obtiendront un nouvel employeur.

« Le secteur de l’électricité change, et nous risquons de devenir trop petits pour exploiter ces centrales de façon efficace. « Lorsque nous unissons nos forces, nous pouvons mieux utiliser nos compétences combinées, y compris la numérisation dans un système plus vaste », déclare M. Nygaard.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>