H2H Saltend approuvé par le BEIS

Le projet d'hydrogène d'Equinor, H2H Saltend, verra le jour au Royaume-Uni. Le gouvernement a donné son aval dans l'objectif de décarboner la région d'Humber.
H2H Saltend

H2H Saltend, projet d’hydrogène d’Equinor, verra le jour. Le Department for Business, Energy, and Industrial Strategy (BEIS) donne son aval. Situé à Humber Saltend, il deviendra l’un des premiers projets d’hydrogène à grande échelle au Royaume-Uni.

H2H Saltend, un projet phare

H2H Saltend est le projet phare d’Equinor au Royaume-Uni. Celui-ci comprendra une usine de production d’hydrogène à faible émission de carbone de 600 MW, située dans le Saltend Chemicals Park, à l’est de Hull.

Le Humber est une région industrielle qui rejette énormément de carbone. Ainsi, H2H Saltend pourrait permettre à diverses industries de la région de réduire leurs émissions de CO2 de près d’un million de tonnes par an.

Les projets sélectionnés entreront en service en 2026/2027. H2H Saltend est le projet de démarrage d’un projet plus large: Zero Carbon Humber. Celui-ci est un partenariat de 14 organisations qui se sont engagées à faire de Humber le premier pôle industriel net zéro au monde d’ici 2040.

Dans cette optique, Equinor prévoit également de construire une deuxième installation de production d’hydrogène à faible émission de carbone de 1,2 GW dans l’Humber. L’entreprise norvégienne posséderait ainsi 18% de la capacité de production d’hydrogène de 10 GW visée par le gouvernement britannique d’ici 2030.

Plusieurs projets d’Equinor retenus

H2H Saltend a pour le moment franchi avec succès la phase 2 du processus gouvernemental. Les projets sélectionnés vont maintenant passer à l’étape de due diligence de la phase 2. Ils pourront ensuite se connecter à l’infrastructure de CO2 de la côte est. Ainsi, ces projets pourraient être opérationnels à partir du milieu des années 2020.

Au cours de la phase 1 du processus, le East Coast Cluster, qui relie Humber et Teesside par une infrastructure de transport et de stockage du CO2, a été sélectionné pour devenir l’un des deux premiers clusters CCUS du Royaume-Uni.

En plus de l’usine à hydrogène, deux autres projets d’Equinor ont été retenus par le gouvernement britannique. Il s’agit de deux nouvelles centrales électriques au gaz avec capture du carbone à Keadby, développées avec SSE Thermal, et à Teesside, développées en partenariat avec bp.

C’est évidemment une bonne nouvelle pour Grete Tveit, vice-présidente directrice de Low Carbon Solutions, Equinor:

“C’est une excellente nouvelle que le gouvernement britannique ait sélectionné trois de nos projets pionniers en matière de CSC et d’hydrogène. Ils contribueront à la décarbonation d’industries vitales et à forte intensité de carbone, à la préservation des emplois existants et à la création de nouveaux emplois, ainsi qu’à la création d’opportunités pour les chaînes d’approvisionnement locales. Nous sommes ravis de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement britannique, nos partenaires et les parties prenantes locales pour réaliser ces projets de grande envergure. Cela renforce encore la position du Royaume-Uni en tant que leader mondial de la transition énergétique.”

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>