H2 Green Steel conclut un PPA avec Statkraft

La société suédoise H2 Green Steel a signé un accord d'achat d'électricité avec l'entreprise norvégienne Statkraft. Cet accord s'inscrit dans le cadre d'un projet d'usine à faible émission de carbone.
liberty steel

D’après un accord annoncé mercredi, Statkraft fournira 14 TWh à la suédoise H2 Green Steel, destinés à un électrolyseur. Il s’agit d’alimenter une future usine de production d’acier à faible émission de carbone dans le nord de la Suède.

H2 Green Steel achète de l’électricité pour une usine d’acier vert

Le contrat durera 7 ans entre 2026 et 2032 et prévoit un approvisionnement de 2 TWh/an. L’électrolyseur de 800 MW ainsi alimenté permettra de produire de l’hydrogène pour l’usine de Boden. Le PPA conclu avec Statkraft couvrirait environ 30 % des besoins en électricité de celui-ci.

L’accord contient également des garanties d’origine pour l’énergie renouvelable, qui proviendra des centrales hydroélectriques de Statkraft en Suède. Selon Platts, les garanties d’origine d’hydraulique nordique 2026 étaient évaluées à 2,38 €/MWh le 7 juin, contre 0,77  €/MWh l’année d’avant.

Dans un communiqué, Luisa Orre, responsable des achats de H2 Green Steel, a déclaré :

“Il s’agit d’une étape importante dans la constitution de notre portefeuille d’électricité renouvelable, [et] nous sommes également impatients de soutenir la mise en place de nouvelles énergies renouvelables dans la région.”

Produire de l’acier vert grâce à l’hydrogène ?

D’ici 2030, H2 Green Steel souhaite produire 5 millions de tonnes d’acier vert par an. Dans un premier temps, l’usine produira 2,5 millions de tonnes par an d’acier, la première production étant attendue pour 2024. La société souhaite accomplir cela avec une électrolyse alimentée par le vent à échelle du gigawatt.

La société a annoncé vendredi avoir prévendu plus de 1,5 million de tonnes par an de sa production initiale. Pour cela, elle aurait conclu plusieurs contrats de plus de cinq à sept ans.

L’hydrogène est utilisé à la place du coke pour réduire le minerai de fer en fer. Cela permet de libérer de l’eau au lieu d’émettre du CO2. Or, selon H2 Green Steel, la production d’acier est à l’origine d’environ 7 % des émissions mondiales de GES chaque année.

S&P Global a évalué le coût de la production d’hydrogène renouvelable par électrolyse alcaline en Europe à 9,95 €/kg le 7 juin. Dans le nord de la Suède, les prix de l’électricité restent bas. De janvier à mai, leur moyenne reste ainsi inférieure à la moitié des valeurs moyennes dans le sud du pays.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>