Géothermie : La Dominique augmente ses capacités

La Dominique a décidé d'augmenter ses capacités en matière d'énergie géothermique pour atteindre ses objectifs de résilience climatique. Le pays vise à devenir la première nation résilience au climat dans le monde d'ici 2030. 
Royaume-Uni

Les énergies géothermiques sont en phase d’augmentation en Dominique. Depuis l’ouragan Maria en 2017 qui a dévasté son territoire, la Dominique investit activement dans des projets de développement durable.

Développer ses capacités en matière d’énergie renouvelable

Le pays cherche notamment à développer et à améliorer ses capacités en matière d’énergies renouvelables, de logements et de soins de santé.

La Dominique dispose d’un petit système électrique fortement dépendant du diesel pour produire de l’électricité.

Le prix moyen de l’électricité est de 0,33 $/kWh, parmi les plus élevés du monde. Les habitants sont particulièrement exposés à volatilité des prix internationaux du pétrole.

Le pays obtient déjà 28% de ses besoins énergétiques à partir de sources d’énergie renouvelable telles que l’hydroélectricité et le vent. Le gouvernement vise à développer encore cette capacité.

Énergie géothermique: l’avenir de la Dominique ?

En 2019 s’est développé un projet de 27 millions de dollars pour la construction d’une petite centrale géothermique de 7 MW dans la région de la vallée de Rosseau en Dominique. Ce projet vise à augmenter la part des énergies renouvelables et à diversifier la matrice énergétique du pays. Le but est également d’identifier une feuille de route claire pour les investissements du secteur privé dans le développement géothermique.

La Dominique est l’endroit idéal pour manifester l’énergie géothermique. De fait, le pays regorge de sources chaudes, de geyser et d’activité volcanique.

Les centrales géothermiques fonctionnent de la même manière que les centrales au charbon ou les centrales nucléaires. La principale différence se trouve dans la source de chaleur.

Avec la géothermie, la chaleur de la terre remplace la chaudière d’une centrale au charbon ou le réacteur d’une centrale nucléaire.

Le projet d’atténuation des risques géothermiques permettra de réduire considérablement les coûts de l’électricité en Dominique. Il permettra également d’augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique du pays de 25% . Cela contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre de près de 40 000 tonnes de CO2 par an.

La société Dominica Geothermal Development Company (DCDG) a choisi de construire une centrale électrique à cycle binaire. Bien que celle-ci soit plus coûteuse, c’est aussi la plus respectueuse de l’environnement. Ainsi, les avantages à long terme découlant de l’absence de pollution compensent largement le coût supplémentaire.

La centrale géothermique aura un impact positif sur l’île

Le projet géothermique prendra environ 18 mois à être finalisé. La mise en marche de la centrale est attendue à la fin de 2023.

La centrale géothermique aura un impact positif sur l’avancement national de l’île et sur la vie des citoyens.

La construction et à l’entretien de la centrale créera des emplois. De même, le gouvernement espère utiliser l’énergie produite pour alimenter 23 000 foyers en énergie géothermique propre. Cela représente environ 90 % de la population totale de la Dominique.

La centrale fournira également de l’électricité aux îles françaises de la Guadeloupe et de la Martinique.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser