Fonctionnement à plein régime du parc éolien en mer de Saint-Nazaire

Le premier parc éolien en mer de France tourne depuis mercredi à plein régime, au large de Saint-Nazaire, a annoncé EDF.
Saint-Nazaire éolien

Le premier parc éolien en mer de France tourne depuis mercredi à plein régime, au large de Saint-Nazaire, a annoncé EDF, à quelques heures de l’inauguration de ce parc dont la mise en service complète coïncide avec la nomination attendue du nouveau patron de l’énergéticien, Luc Rémont.

“EDF Renouvelables et EIH S.a.r.l. (…) ont l’honneur d’annoncer la mise en service complète du parc éolien en mer de Saint-Nazaire d’une capacité installée de 480 MW”, annonce EDF dans un communiqué.

“Situées entre 12 et 20 kilomètres des côtes, les 80 éoliennes du parc produisent désormais l’équivalent de 20% de la consommation annuelle d’électricité de la Loire-Atlantique”, précise EDF.

L’inauguration à Saint-Nazaire doit rassembler l’ensemble des parties prenantes: Etat, collectivités, entreprises, associations professionnelles et environnementales.

La maintenance du parc, qui s’étend sur 78 km2 et est surveillée à distance depuis une base située dans le port de La Turballe, sera assurée par une centaine de personnes pendant les 25 ans de son exploitation.

Les travaux de raccordement du parc avaient débuté en 2019, puis la construction du parc en mer s’est déroulée en 2021 et 2022, avec d’abord l’installation des fondations et des câbles électriques sous l’eau, avant acheminement des éoliennes sur place, du printemps 2022 jusqu’à l’installation de la dernière le 5 septembre.

“Depuis la production de ses premiers mégawatheures (MWh) début juin 2022, le parc éolien en mer de Saint-Nazaire a progressivement connecté ses 80 éoliennes au réseau national de transport d’électricité”, lesquelles alimentent en électricité l’équivalent de la consommation annuelle de 700.000 personnes.

Il s’agit du “premier parc éolien en mer de France de dimension industrielle”, a déclaré Bruno Bensasson, président-directeur-général d’EDF Renouvelables, qui a rappelé l’objectif d’EDF de “doubler sa capacité nette d’énergies renouvelables dans le monde pour atteindre 60 GW en 2030″.

Cette annonce d’EDF intervient alors que l’exécutif doit nommer mercredi en Conseil des ministres le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont, qui aura la lourde tâche de relancer le nucléaire, mais aussi le solaire et l’éolien.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)