Fluxys et Equinor développe le Stockage de CO2

Fluxys et Equinor développent un projet de stockage de CO2 afin de participer à la décarbonation de l'Europe du Nord-Ouest.
Equinor

Les projets favorisant la décarbonation se multiplient. Le CCS fait partie des éléments clé pour atteindre les différents objectifs fixés. Grete Tveit, vice-président en charge des solutions bas carbone d’Equinor, explique:

“Equinor est convaincue que le CCS est vital pour réussir la transition énergétique et pour atteindre le net zéro émission d’ici 2050”.

Ainsi, Fluxys et Equinor développent un projet de stockage de carbone. Celui-ci en est au stade de faisabilité. Les investisseurs doivent rendre leur décision d’investissement d’ici 2025.

Fluxys et Equinor s’engagent pour l’Europe du Nord-Ouest

Fluxys et Equinor ont convenu de développer un grand projet d’infrastructure pour le transport du CO2 capté par des émetteurs. L’initiative conjointe vise à développer le projet d’infrastructure de CO2, pour une mise en service avant la fin de la décennie.

Le CO2 ainsi capturé sera par la suite dirigé vers des sites de stockage sûrs en mer du Nord. Ainsi, grâce à un pipeline, le CO2 capté en Belgique sera transport vers ses sites, en Norvège.

Ainsi, le projet développé par Fluxys et Equinor offre des possibilités pour l’Europe du Nord-Ouest. De fait, le projet propose une solution sûre participant à la décarbonation à grande échelle.

Une solution sûre et flexible

Le projet comprend une ligne principale d’exportation de CO2 de 1.000 km, exploitée par Equinor. L’entreprise transportera le CO2 vers un site de stockage sûr et permanent, situé sous le fond marin du plateau continental norvégien. Le pipeline offshore sera raccordé à Zeebrugge, exploitée par Fluxys.

Le pipeline devrait avoir une capacité de transport de 20 à 40 millions de tonnes de CO2 par an. Ainsi, il pourra répondre à un besoin émergent de captage et de stockage de carbone (CCS) de la part des acteurs industriels européens. Le système de transport de CO2 à accès ouvert donnera aux émetteurs de Belgique et des pays voisins la possibilité de se connecter à des réserves de CO2 sûres et fiables.

Les deux entreprises étudient la possibilité de développer d’autres connexions. Fluxys et Equinor envisagent également la construction d’une branche du pipeline vers le port de Dunkerque.

En outre, la solution de transport par pipeline offre aux entreprises une chaîne logistique facile à utiliser. Elle est à la fois efficace et économique pour les grands volumes de CO2, et permet une grande flexibilité opérationnelle.

Fluxys et Equinor s’adresseront bientôt aux parties intéressées, telles que les principales industries émettrices, pour présenter le projet.

Articles qui pourraient vous intéresser