First Hydrogen intègre l’AHFC

First Hydrogen Corp annonce que sa filiale First Hydrogen Limited rejoint le Consortium Britannique de Transport à l'Hydrogène (AHFC). Cela constitue un apport aux objectifs de décarbonation du Royaume-Uni.
FirstHydrogen_EnergyNews

L’entreprise First Hydrogen Corp annonce que sa filiale First Hydrogen Limited rejoint le Consortium Britannique de Transport à l’Hydrogène (AHFC).

L’AHFC est un partenariat entre plusieurs industries de l’hydrogène et de transport, leaders en Grande-Bretagne. Celles-ci visent à accélérer le déploiement commercial des camions à piles à combustible et des infrastructures de ravitaillement en hydrogène.

Les transports poids lourds, un secteur difficile à décarboner

Ce consortium rassemble les acteurs prédominants de l’industrie de l’hydrogène. Il inclut notamment des producteurs, des fournisseurs d’État d’hydrogène et des constructeurs de véhicules.

L’AHFC est dirigé par Element Energy, et comprend des membres tels que Hyundai, Toyota et Air Products.

First Hydrogen avait déjà été sollicité par dix opérateurs de parcs automobiles. Ceux-ci souhaitaient tester les deux véhicules utilitaires légers (VUL) de démonstration de l’entreprise. Ces véhicules étaient notamment alimentés par des piles à combustible à hydrogène. De plus, ces essais permettront aux opérateurs d’expérimenter les véhicules en conditions réelles, ainsi que de tester les avantages de l’hydrogène en termes d’autonomie et de flexibilité.

Par ailleurs, cette annonce coïncide avec la confirmation de la mise en service de VUL à pile à hydrogène de First Hydrogen d’ici août au Royaume-Uni. La mise en service comprendra deux véhicules MAN eTGE équipés d’une pile à combustible à hydrogène Fcgen-LCS de Ballard Power System.

Les véhicules devraient être prêts à être utilisés au quatrième trimestre de 2022.

First Hydrogen, un apport pour décarboner le secteur des transports

Le Royaume-Uni a fixé des objectifs stricts en matière d’émissions de carbone. Celui-ci vise le net zéro d’ici 2050. Toutefois, le secteur du transport, en particulier celui des poids lourds, s’avère difficile à décarboner.

En ce sens, les véhicules à piles combustibles pourraient offrir une solution à zéro émission dans ce secteur. Ceci tout en maintenant des performances opérationnelles comparables à celles des carburants traditionnels.

Ainsi, les membres du Consortium AHFC visent à soutenir l’introduction de l’hydrogène comme carburant dans les secteurs difficiles à décarboner.

En parallèle, First Hydrogen se concentre sur les véhicules zéro émission, la production d’hydrogène renouvelable et la distribution de systèmes d’extraction de dioxyde de carbone.

Steve Gill, le PDG de First Hydrogen Automotive, s’est exprimé à ce sujet:

“Nous sommes ravis de travailler avec Element Energy et d’apporter notre technologie directement aux sociétés de flotte, en démontrant les avantages des véhicules commerciaux légers alimentés par des piles à combustible”.

L’entreprise conçoit et construit des véhicules commerciaux légers de démonstration alimentés par des piles à combustibles à hydrogène. Ceux-ci sont conçus pour avoir une autonomie de plus de 500 km.

En outre, l’introduction de First Hydrogen dans le Consortium Britannique de Transport à l’Hydrogène marque une avancée importante pour la décarbonation du secteur des transports.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>