EverWind et E.ON s’allient pour l’Ammoniac

EverWind et E.ON s'associent. L'accord entre les deux entreprises concerne la livraison d'ammoniac vert du Canada vers l'Allemagne. Ainsi, les deux sociétés participent à la transition énergétique tout en assurant l'approvisionnement énergétique de l'Allemagne.
EverWind

EverWind Fuels et E.ON Hydrogen signent un protocole d’entente concernant l’importation d’ammoniac vert à grande échelle en Allemagne.

Le protocole d’entente liant EverWind et E.ON prévoit un achat maximum de 500.000 tonnes par an d’ammoniac vert. Aussi, l’accord viendra accélérer le processus de sécurisation de l’approvisionnement de Point Tupper.

Cette dernière est une installation multiphase de production et d’exportation d’hydrogène et d’ammoniac. Actuellement, elle est en stade avancé de développement. Elle sera exploitable début 2025.

EverWind et E.ON bénéficient d’un grand soutien

Le partenariat entre l’entreprise canadienne EverWind et l’allemand E.ON participe à la décarbonation des deux pays. Il constitue également une occasion d’approvisionnement pour l’Europe, actuellement en crise.

De fait, l’Europe est contrainte de réduire sa dépendance énergétique aux combustibles fossiles et développer les énergies renouvelables sur son territoire. Le partenariat pour l’acheminement d’ammoniac vert participe également à la sécurité énergétique européenne.

En outre, E.ON s’engage à rendre sa production accessible aux petites et moyennes entreprises allemandes. Celles-ci emploient environ 60% des travailleurs du pays.

Les sources d’énergies renouvelables comme l’hydrogène sont un levier important pour développer de nouvelles solutions durables. L’utilisation de ce type d’énergie permettrait la décarbonation de divers processus industriels comme la production d’acier, de produits chimiques, d’aliments mais aussi la mobilité.

Par ailleurs, l’accord est vivement soutenu par le chancelier allemand Olaf Scholz. Ce dernier voit dans cette collaboration une occasion importante de renforcer les relations économiques bilatérales ainsi qu’un approvisionnement énergétique durable.

Tim Houston, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, se dit également enthousiaste à propos du développement de cet accord. Il souligne le support que cela apportera aux objectifs de décarbonation régionaux. De plus, il relève la possibilité de créer de nouveaux emplois dans le domaine de l’énergie propre.

Le Canada possède un grand potentiel pour la transition énergétique. En ce sens, Jonathan Wilikinson, ministre des Ressouces naturelles, déclare:

“Le Canada a un énorme potentiel en tant que fournisseur fiable d’énergie dans un monde à consommation nette zéro. Notre gouvernement s’est engagé à travailler avec nos alliés pour que les ressources canadiennes assurent la sécurité énergétique propre au pays et dans le monde.”

Cette démarche souligne aussi une collaboration étroite entre l’Allemagne et le Canada, qui s’allient davantage sur le plan énergétique.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>