Equinor élargit son portefeuille en mer du Nord

Dans le cadre d'une conférence de presse, Equinor fait le point sur ses projets éoliens offshore en mer du Nord. La société souligne le rôle crucial de la mer du Nord dans la transition énergétique européenne.
equinor

Equinor, dans le cadre d’une conférence de presse, fait le point sur son portefeuille d’éoliennes offshore en mer du Nord. Cela faisant suite à l’annonce de la mise en service du premier parc éolien offshore, destiné à l’alimentation de plates-formes pétrolières et gazières.

Equinor se développe en mer du Nord

Equinor souligne l’importance de son implantation en mer du Nord. Cela lui permet de jouer un rôle important pour la transition énergétique, et la sécurité énergétique européenne. Par ailleurs, c’est une région qui reflète cette transition. Elle passe de la production de gaz et de pétrole à l’utilisation majeure de sources d’énergie renouvelables.

En outre, Pål Eitrheim, vice-président exécutif pour les énergies renouvelables d’Equinor, souligne la position stratégique de la mer du Nord. De fait, elle possède une position de prédilection pour aide l’Europe à atteindre ses objectifs liés à l’approvisionnement fiable, abordable et durable.

Trine Borum Bojsen, vice-président pour les énergies renouvelables en mer du Nord chez Equinor, assure la position de l’entreprise concernant l’exploitation en mer du Nord et affirme:

“La mer du Nord est la pierre angulaire de l’activité d’Equinor dans le domaine de l’éolien en mer et constituera une plaque tournante de la production d’électricité en Europe pendant de nombreuses années.”

La société souhaite saisir les opportunités qu’offre l’installation d’infrastructures d’éoliennes offshore en mer du Nord. Ainsi, elle développe sa présence dans cette région par le biais d’une multitude de projets. De fait, le portefeuille d’éoliennes offshore de la société progresse.

En outre, l’extension de la capacité fournie par les projets permettra de mettre l’accent sur la création d’une valeur économique locale. Cela sans compter la création d’emploi pour les communautés d’accueil des projets d’éoliennes.

Des projets de grande envergure

Actuellement, Equinor s’est lancée dans la construction d’Hywind Tampen, le plus grand parc éolien flottant au monde. Ce dernier sera en mesure de fournir de l’électricité aux plateformes gazières et pétrolières. L’étape cruciale du positionnement des câbles sous-marins et du raccordement a déjà été franchie. Les sept premières turbines du parc entreront en service cette année et les quatre dernières seront installées au printemps prochain.

La société compte également sur l’apport de Dogger Bank, un autre projet éolien offshore. Les fondations ont été installées en juillet 2022 et la mise en service est prévue pour 2023. En ce qui concerne sa mise en service, elle sera effective à partir de 2024 pour Dogger Bank A, 2025 pour Dogger Bank B et 2026 pour Dogger Bank C.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>