Enernet contribue à la Décarbonation de l’Afrique

Enernet devra construire, fournir et exploiter une centrale électrique hybride pour la mine d'uranium de Dasa au Niger. Ce projet contribue notamment à la décarbonation de l'Afrique.
Enernet EnergyNews

Les premiers travaux d’ingénierie d’une centrale hybride pour le projet Dasa, développé par Global Atomic Corporation (GLO), ont commencé. Ces travaux sont réalisés par Enernet Global Inc. (Enernet). Une fois achevés, l’entreprise aura à charge la construction, l’approvisionnement, l’exploitation et la maintenance de la centrale électrique hybride.

Les travaux d’ingénierie comprennent l’optimisation de la solution, la sélection des équipements, la conception préliminaire et la configuration de la connexion au réseau Sonichar. Ces travaux d’ingénierie devraient prendre fin d’ici la fin de 2022, marquant alors le début de la phase de construction.

Enernet et la décarbonation du Niger

La centrale hybride d’Enernet fournira 35% des besoins en électricité à partir de sources renouvelables à la mine de Dasa. Cette dernière aura besoin de 12 MW d’énergie constante. Pour ce faire, la centrale disposera de 16 MW d’énergie solaire, de 15 MW de stockage par batterie et d’une centrale diesel de secours de 16 MW. Cela permettra de réduire de 27.000 tonnes les émissions de CO2 par an.

Effectivement, l’objectif d’Enernet est de contribuer à la décarbonation des chaînes d’approvisionnement mondiales. Cette centrale hybride permettra de répondre à la demande en énergie de GLO tout en optimisant la production d’énergie renouvelable.

Au sujet de la volonté de décarbonation, Stephen Roman, président et directeur général de Global Atomic déclare:

“Notre engagement à maintenir un environnement plus propre et plus vert est absolu. Sur le projet Dasa, le fleuron de notre division uranium, nous produirons de l’uranium pour la production d’énergie nucléaire et pour aider les pays à atteindre leurs objectifs zéro carbone. Nous nous sommes engagés à faire de Dasa le plus grand producteur d’uranium d’Afrique, avec la plus haute teneur, et Enernet nous aidera à devenir l’un des leaders de l’industrie minière en matière de faibles émissions.”

Il poursuit, concernant les autres bénéfices du projet:

“L’approche d’Enernet nous permettra de réduire nos coûts d’investissement initiaux, de soutenir le Niger avec la participation de son entreprise public, Sonichar, en tant que source d’énergie principale, d’introduire l’énergie solaire héritée dans la région et d’utiliser nos propres générateurs en tant que sauvegarde pour la santé et la sécurité de nos travailleurs et pour assurer à nos investisseurs que nous serons en mesure de fonctionner en continu sans interruption.”

De son côté, Paul Matthews, PDG d’Enernet, ajoute:

“Nous sommes honorés de travailler avec Global Atomic sur ce projet et nous saluons leur engagement en faveur d’un avenir à faible émission de carbone. Ce sera l’une des opérations les plus écologiques d’Afrique subsaharienne.”

Matthew Silvester, directeur du développement d’Enernet pour l’Afrique, salue également le rôle du projet dans la décarbonation du continent africain.

Articles qui pourraient vous intéresser