Énergies renouvelables : La banque européenne d’investissement met en place de nouveaux projets

Les Énergies renouvelables sont un pilier dans la politique de réduction de gaz à effet de serre menée par l’accord de Paris. Pour respecter cette limitation de l’augmentation de la température mondiale à 1,5 degrés, la banque européenne d’investissement a décidé de financer plusieurs projets dans le monde.

Une Première centrale solaire en Espagne

Pour mettre en pratique ses engagements, la banque européenne d’investissement a décidé de participer à la création d’une première centrale photovoltaïque en Espagne. Celle-ci se situera à Cabrera en Andalousie et représenta le plus grand projet de centrale espagnole. Malgré la crise du covid-19, 85% de la construction du projet a été achevée durant l’été.

La possibilité d’alimenter en énergie 145 000 foyers.

Le projet repose sur la création de 4 centrales solaires de 50 MW chacune. Celle-ci permettront, notamment, de réduire les émissions de C02 du pays de 300 000 tonnes. De plus, selon le commissaire européen à l’économie Paolo Gentiloni, cette entreprise garantira un certain nombre d’emplois supplémentaires pour le pays.

«Avec le soutien financier de l’UE, près de 145 000 foyers espagnols devraient bénéficier d’une énergie propre, réduisant considérablement les émissions de CO2 de la région d’Andalousie. Le projet fournira également au secteur de la construction et de l’ingénierie 350 emplois à court terme. »

Un investissement européen important

Cette entreprise est, d’abord financée par la banque européenne d’investissement à hauteur de 23,5 millions d’euros. Cette dernière compte attirer de nombreux autres investisseurs et prêteurs privés. Elle est aussi soutenue par le fond européen pour les investissements stratégiques qui fournira aux sociétés des emprunts à long terme.

96 millions de dettes senior ont aussi été ajouté au projet par la banque européenne d’investissement, la deutsche bank et le Rabobank.

De nombreuses entreprises concernées

Le projet sera parrainé par Encavis, une société de production d’électricité indépendante. Solar Century, une entreprise mondiale d’énergie solaire sera chargée de développer cette centrale.

Un contrat d’achat d’électricité a déjà été conclu avec le détaillant en ligne Amazon qui bénéficiera d’une partie de l’énergie créée. Le projet ne reposera donc sur aucun soutien gouvernemental ou public mais sur les revenus de la vente d’électricité.

Un projet pour rendre l’union européenne climatiquement neutre d’ici 2050

Cette démarche va permettre à l’Espagne d’atteindre son objectif climatique. Celui-ci est de générer 20% des besoins énergétiques à partir de sources d’énergie renouvelable d’ici la fin de cette année. L’Union Européenne, elle aussi, va pourvoir atteindre le chiffre de 32% de production d’énergie renouvelable sur le continent d’ici 2030. Ce projet a d’ailleurs été soutenu par la vice-présidente de la banque mondiale européenne ; Emma Navarro.

«En tant que banque climatique de l’UE, nous nous engageons à investir dans la reprise verte en Europe, en construisant des infrastructures durables tout en stimulant la création d’emplois verts.L’Espagne est un marché au potentiel énorme pour les énergies renouvelables et la banque de l’UE est fière de soutenir les investissements nécessaires pour atteindre les objectifs du pays en matière d’énergie renouvelable. Malgré les défis économiques causés par le COVID-19, nous ne devons pas oublier que le changement climatique représente toujours l’une des plus grandes menaces pour notre avenir. ».

La banque européenne d’investissement souhaite augmenter son financement des projets environnementaux jusqu’à 50% d’ici 2025. C’est-à-dire prévoir un budget de 1000 milliards d’euros entre 2021 2030 pour respecter les objectifs de l’accord de Paris. De plus, elle souhaite cesser de financer des projets basés sur les combustibles fossiles à partir de 2021.

Le développement de parcs éoliens en Autriche

Pour poursuivre ses projets la banque européenne d’investissement a décidé de créer les parcs éoliens Prinzendorf III et Powi V de Windkraft Simonsfeld. Ces derniers auront une capacité de 43,6 MW pour un financement de 63 millions d’euros. Même si la banque européenne d’investissement finance en grande partie ce projet Este Bank et l’entreprise Windkraft Simonsfeld participeront. Selon le vice-président de la banque européenne d’investissement cette nouvelle structure est un pas de plus  vers une Europe plus verte.

«La promotion de sources d’énergie durables, compétitives et sûres est un objectif politique clé et, en tant que banque climatique de l’UE, un secteur prioritaire pour le financement de la BEI. Nous sommes donc très heureux de pouvoir promouvoir le développement des énergies renouvelables en Autriche en étroite collaboration avec notre partenaire de confiance, Windkraft Simonsfeld. Les parcs éoliens Prinzendorf III et Powi V témoignent de l’engagement de l’Autriche en faveur de la transition vers les énergies renouvelables. »

Enfin la banque européenne d’investissement a décidé, récemment, d’accorder un prêt à la société polonaise Energy Solar Projekty. Celui-ci lui permettra de créer 66 centrales photovoltaïques indépendantes.

Articles qui pourraient vous intéresser