Énergies Renouvelables: Forte Croissance Attendue?

Dans les énergies renouvelables, les secteurs prometteurs à forte tendance d’investissement sont le solaire, l’éolien, l’hydrogène et le stockage. Selon IHS Markit, la Chine, l’Inde et les États-Unis semblent être les pays les plus impliqués.

 

Énergies renouvelables : IHS Markit et l’IEA prévoient une croissance forte

300 GW d’installations annuelles en 2024 

IHS Markit a publié son étude sur le futur de la production d’énergies renouvelables ce 15 mars. Leurs hypothèses se fondent sur sa croissance rapide prévue par l’Agence internationale de l’énergie (IEA) l’an dernier. Ainsi, à l’échelle mondiale, les installations annuelles devraient passer d’environ 200 GW en 2020 à environ 300 GW en 2024.

Répondre à 99 % de l’augmentation de la demande mondiale d’ici 2050

« Les énergies renouvelables (…) s’accéléreront en 2021 pour atteindre leur croissance la plus rapide des six dernières années. » déclarait Fatih Birol, Directeur exécutif de l’IEA en décembre 2020.

De plus, les énergies renouvelables devraient répondre à 99 % de l’augmentation de la demande mondiale d’électricité entre 2020 et 2050. En Chine et en Inde par exemple, l’IEA prévoit qu’elles couvrent 65 % de la croissance de la demande.

 

L’éolien et le solaire en tête des investissements

L’équipe Global Power d’IHS Markit s’est intéressée aux cinq tendances prévues en 2021 pour les marchés mondiaux de l’énergie et des énergies renouvelables.

Impact positif des engagements environnementaux

De prime abord, l’IHS Markit a constaté un impact positif des engagements de neutralité carbone sur la réalité des efforts fournis.

C’est le cas aux États-Unis notamment. Les contrats d’énergie renouvelable des entreprises ont presque égalé ceux de tous les autres contrats d’énergies renouvelables en 2020.

Une baisse de 54 % des coûts moyens des systèmes solaires

Mais il en ressort surtout une forte tendance de l’énergie solaire photovoltaïque (PV) et de l’énergie éolienne. Cela s’explique d’abord par une baisse de 54 % des coûts moyens mondiaux des systèmes solaires photovoltaïques en 2015-2021. L’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Corée du Sud et d’autres pays ont donc récemment augmenté, ou prévoient d’augmenter, leurs cibles solaires.

Records pour l’éolien

Les ajouts éoliens onshore ont atteint un record en 2020 de près de 120 GW de nouvelle construction. IHS Markit prévoit une activité tout aussi forte aux États-Unis et en Chine en 2021. Et ce, grâce à la rentabilité élevée que permettent les turbines de pointe, avec des capacités supérieures à 5 MW et des charges atteignant 40%.

L’éolien offshore commence à atteindre son apogée, avec un nouveau déploiement prévu de 11 GW en 2021. Soit le double du chiffre de 2020. Le Japon, la Pologne et le Royaume-Uni ont ainsi relevé leurs objectifs éoliens offshore pour les années à venir. En Europe la croissance sera plus lente.

Recours accru à la vente aux enchères d’énergies

Les énergies éolienne et solaire deviennent compétitive sur une base énergétique sans soutien financier des gouvernements énonce le rapport. Et naturellement, la façon dont l’énergie renouvelable est vendue évolue. IHS Markit prévoit ainsi une plus grande utilisation des enchères et une plus grande participation des acheteurs d’entreprises. 

En ce sens, l’Inde pourrait soumissionner environ 40 GW en 2021 pour atteindre ses objectifs en matière d’énergies renouvelables. 

IHS Markit énonce également que les marchés de l’Équateur et du Myanmar ont aussi tenu leurs premières enchères d’énergies renouvelables en 2020. Également, que de nouveaux arrivants comme le Vietnam (qui aura son premier appel d’offres solaire), les Philippines et la Slovaquie les rejoindront probablement en 2021.

17 acquisitions en 2020 pour le secteur pétrolier et gazier

Finalement, les anticipations de croissance des énergies renouvelables ont conduit les grandes entreprises pétrolières et gazières à intensifier leurs investissements dans le secteur. Parmi elles, on retrouve BP, Shell et Total. Selon les données, elles ont réalisé 18 acquisitions dans ces secteurs en 2019 et 17 en 2020, contre 9 en 2018.

 

Énergies renouvelables : les technologies émergentes devraient progresser en 2021 

Le stockage : un domaine stimulé en Californie, en Inde et au Chili

Pour les technologies émergentes comme le stockage des batteries et l’hydrogène, 2021 sera une année de progrès. La dépendance à l’égard de la réglementation et des subventions se poursuivra tout en cherchant à établir une assise commerciale solide.

Les systèmes de stockage d’énergie sont en forte croissance en Californie. IHS Markit a noté que chaque nouveau projet solaire est livré avec une batterie attachée. Ils ont également identifié l’Inde et le Chili comme des pays dans lesquels les projets de stockage de batteries pourraient être stimulés.

L’Inde, l’Australie, le Chili et la Colombie investissent dans l’hydrogène vert 

Au sujet de l’hydrogène, IHS Markit a déclaré que tant la demande que la production continueront de progresser. Presque toutes les provinces chinoises ont maintenant publié des plans sur l’hydrogène. L’Inde lancera une mission sur l’hydrogène énergétique en 2021-2022. Et l’Australie, le Chili et la Colombie ont adopté des politiques pour devenir des pôles d’exportation d’hydrogène vert.

Un coût non négligeable

Cependant, le coût de l’hydrogène vert reste cher et non testé à l’échelle commerciale. En comparaison, le gaz naturel est 10-20 fois moins cher. Pour pouvoir être une solution viable à la demande d’énergies vertes, l’économie de l’hydrogène vert doit encore s’améliorer radicalement.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>