Energie Solaire : Londres invité à atteindre un objectif de 40 GW de capacité solaire d’ici 2030

Energie Solaire : Londres invité à atteindre un objectif de 40 GW de capacité solaire d’ici 2030

L’énergie solaire, notamment à travers l’installation de panneaux, représente une capacité importante dans le projet de décarbonisation. Le Royaume-Uni a été poussé par le lobby solaire à fixer un objectif de 40 GW de capacité solaire pour 2030. Cela permettrait à l’État de respecter les objectifs de l’accord de Paris et de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Sa capacité actuelle de 13,5 GW serait alors triplé.

L’énergie solaire encensée par une lettre ouverte

La Solar Trade association a publié une lettre adressée au secrétaire d’Etat britannique aux affaires, à l’énergie et à la stratégie industrielle ; Alok Sharma. Ce document demande à Londres de tourner sa politique vers une production croissante de l’énergie solaire. L’association évoque aussi les différentes politiques à suivrent pour respecter l’objectif de 40 GW de capacité solaire d’ici 2030 et stimuler la reprise verte. Selon le directeur général de la STA, Chris Hewett, ce projet serait une réussite économique et environnementale pour le pays.

«Le moment est venu pour le gouvernement de s’engager à agir. Un objectif de 40 GW est conforme aux recommandations des principaux conseillers climatiques britanniques, et l’industrie est prête à intensifier ses opérations pour y parvenir, avec le soutien d’un cadre politique solide.Libérer le potentiel de l’énergie solaire au Royaume-Uni créerait rapidement des milliers d’emplois qualifiés à travers le pays. Notre industrie peut contribuer à propager la reprise verte de Land’s End à John O’Groats. »

Une première marche vers l’avenir

Cette première résolution pourrait être un tremplin vers une capacité solaire plus grande de 54 GW. Selon le Comité sur le changement climatique, la Grande-Bretagne aura besoin de cette capacité énergétique d’ici 2035 pour respecter ses engagements environnementaux.

Déjà, le 24 mai 2020, durant 24 heures, la production d’énergie solaire avait répondu à 11% de la demande du réseau britannique. Un record pour le pays. Le 20 avril, cette production avait presque atteint les 30 %.

Un blocage dû à la pandémie

Le confinement généralisé de mars 2020 a réduit de 77% par mois le nombre d’installations solaires domestiques. Le système de certification de la microgénération a fait état d’un rebond provisoire de 37%.

Sept politiques environnementales à mettre en place

Pour atteindre ces objectifs, l’association propose au gouvernement britannique sept politiques pour stimuler l’économie des énergies durables dans le pays. L’État devra d’abord chercher à alimenter le domaine civique avec 100% d’énergies renouvelables. La Solar Trade a d’ailleurs pour objectif d’alimenter chaque bâtiment public exclusivement avec des énergies renouvelables. L’État aimerait d’ailleurs reprendre son projet d’installer 1 GW d’énergie solaire sur les bâtiments du gouvernement central.

Réduire la TVA sur l’énergie solaire

Pour permettre le développement de l’énergie solaire Londres devra supprimer la TVA sur les panneaux solaire et les batteries de stockage. Cela renforcera l’engagement du Royaume-Uni à lutter pour la réduction du prix carbone. Ce dernier est un outil économique destiné à intégrer dans les prix de marché les coûts cachés des dommages causés par les émissions de gaz à effet de serre.

Stimuler les marchés de batteries solaires et de stockages

L’État doit mettre en place, selon l’association Solar Trade, une fiscalité verte pour assurer une croissance durable. Cela passe par une exonération commerciale pour les panneaux solaires et les batteries installées sur les toits et au sol.

Le but est aussi de maximiser les voies d’accès au marché et d’améliorer la confiance des investisseurs dans l’énergie solaire. Cela passe, notamment, pas une conception robuste des contrats d’investissement et par la mise en place un budget suffisant pour construire les sites de production. Pour l’association, il faut aussi organiser tous les six mois des enchères pour l’achat d’électricité et de site de production. Enfin, aucun plafond ne doit être fixé concernant la capacité d’énergie solaire produite.

La mise en place de normes d’efficacité énergétique

La lettre envoyé par l’association propose aussi de mettre en place des norme d’efficacité énergétique minimale, élevées et ambitieuses. De plus, pour atteindre l’objectif de 40MW d’énergie solaire la construction des sites devra respecter les délais de construction formulé dans les normes Future Homes. Enfin, un accès au financement vert doit être accordé aux ententités nationales et commerciale à travers des subventions sans intérêts, prêts ou autres incitations fiscales.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>