Deux carburants bas carbone, innovations d’Aral

Aral annonce la sortie de deux nouveaux carburants bas carbone dans une station à Berlin et une autre à Düsseldorf.
carburants bas carbone

Aral annonce la sortie de deux nouveaux carburants bas carbone dans une station à Berlin et une autre à Düsseldorf. Ces produits émettent en moyenne 25% de CO₂ en moins par rapport aux combustibles fossiles purs.

Un secteur émissif

Le Statistisches Bundesamt affirme que les transports représentent 1/4 des émissions de CO2 de l’Union européenne. D’ici à 2030, ces émissions devront être réduites de 65% et deux tiers des déplacements s’effectueront avec des véhicules à combustion interne.

Chez les distributeurs, la pression se fait déjà ressentir. Ils se verront dans l’obligation de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 25% en 2030. À ce jour, il n’existe pas de meilleure option que celle d’un mélange entre biocarburant et carburant fossile. Il s’agit précisément de la solution offerte par Aral.

Futura Super 95 et Aral Futura Diesel contiennent au moins 30% de composants renouvelables de haute qualité. Oliver Luksic, secrétaire d’État, était présent lors du premier remplissage symbolique d’une voiture particulière sur le site de Berlin Holzmarktstraße.

Carburants bas carbone

Les composants renouvelables présents dans les deux carburants répondent toujours aux normes actuelles DIN EN 590 (diesel) et DIN EN 228 (essence). Les véhicules pouvant fonctionner au carburant E10 ou B7 ont tout à fait leur place dans la transition énergétique. En complément de l’e-mobilité, les biocarburants avancés constituent un levier efficace pour réduire les émissions de CO2 sans retirer les véhicules existant du marché.

Le PDG d’Aral AG, Patrick Wendeler déclare:

“Nous sommes convaincus que les carburants essence et diesel qui permettent d’économiser des émissions de CO2 peuvent jouer un rôle important dans la transition énergétique des transports – même si elle continue à élargir l’électrification des véhicules et la diversification des motorisations telles que le bio-GNL, le bio-GNC et l’hydrogène dans le transport lourd. Avec nos nouveaux carburants, nous démontrons ce qui est déjà possible dans le cadre des normes actuelles en matière de carburants.”

En outre, la formule Aral Anti-Schmutz-Formel est présente dans ces deux carburants. Certifiée par le TÜV-Rheinland, elle élimine les saletés du moteur. Elle contribue ainsi à l’entretien de ce dernier en le protégeant de tout encrassement.

Enfin, Aral ne se limitera pas au développement de carburants bas carbone. Elle développera aussi les infrastructures favorisant la décarbonisation des transports. Elle pourra transformer une partie des 1000 points de charge qu’elles possèdent déjà pour les rendre compatibles avec le bioGNL/bioGNC et l’hydrogène.

 

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Axpo poursuit ses ambitions en Suisse

Axpo, d’ici 2030 souhaite accroître ses capacités solaires de plus de 1,2GW et couvrir la consommation annuelle de 300.000 foyers.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)