Des gisements de pétrole: Equinor et BP Canada font une découverte au large des côtes canadiennes

L’entreprise norvégienne Equinor et son partenaire BP Canada ont fait deux découvertes de gisement de pétrole au large de Terre-Neuve, au Canada.

Les deux puits des gisements de pétrole de Cappahayden et de Cambriol ont prouvé la présence d’hydrocarbures.

Après des forages dans le bassin de la passe Flamande, les deux puits de gisement de pétrole de Cappahayden et de Cambriol ont prouvé la présence d’hydrocarbures.

Cependant, Equinor a déclaré qu’il est trop tôt pour fournir des informations spécifiques sur les volumes présents dans les deux gisements.

« Nous sommes heureux d’avoir fait deux découvertes au large de Terre-Neuve ».  

« Les résultats témoignent du travail acharné et du dévouement de notre équipe. Elle a mené une campagne sécuritaire qui a donné des résultats positifs. Nous sommes très heureux surtout compte tenu des défis uniques auxquels nous avons été confrontés pendant la pandémie ». Propos tenus  par Paul McCafferty Premier vice-président d’Equinor pour l’exploration offshore internationale.

« L’annonce faite par Equinor et son partenaire, BP Canada, selon laquelle le pétrole se trouve dans le bassin de la passe Flamande est encourageante. En effet, c’est un moment où l’on a besoin de nouvelles encourageantes pour l’industrie pétrolière et gazière. L’exploration extracôtière est essentielle à l’avenir de l’industrie. Ces puits de gisements de pétrole démontrent encore davantage la prospectivité exceptionnelle de la zone extracôtière de Terre-Neuve-et-Labrador. 

Cette annonce est bien accueillie par les membres de Noia et nous attendons avec impatience de plus amples détails sur les puits de pétrole qui seront fournis dans un proche avenir », a déclaré Charlene Johnson, présidente-directrice générale de la Newfoundland and Labrador Oil and Gas Industries Association.

Equinor exploite les deux puits avec une participation de 60%

Equinor exploite les deux puits avec une participation de 60 %, tandis que BP Canada détient la participation restante de 40 % concernant cette découverte de gisement de pétrole. 

Forés à l’aide de l’installation de forage semi-submersible Transocean Barents, les puits sont situés à environ 500km à l’est de St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador).

Les puits de Cappahayden et de Cambriol ont une profondeur d’eau d’environ 1000m et 600m respectivement.

Equinor a également indiqué qu’elle avait foré un trou au sommet du projet Sitka dans le cadre de la campagne d’exploration de 2020.

Le programme de forage consiste en l’abandon permanent et l’enlèvement de la tête de puits d’exploration Bay du Nord C-78z situé sur un permis de découverte importante SDL 1055.

Il comprend également le forage et l’abandon du puits d’exploration Cappahayden K-67. Celui-ci est situé sur le permis d’exploration EL 1156; et le forage et l’abandon du puit d’exploration Cambriol G-92 situé sur le permis d’exploration EL 1156.

Récemment, Equinor a obtenu un permis de forage pour un puit d’exploration 7018/5-1 en mer du Nord norvégienne auprès de la Norwegian Petroleum Directorate (NPD).

Situé dans la zone du permis de production 960, le puits 7018/5-1 sera foré à environ 100 km au sud-ouest du champ Snøhvit dans le sud de la mer de Barents au large de la norvège 

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>