DEME et Havfram s’Associent en Norvège

DEME et Havfram s'associent pour développer l'éolien offshore en Norvège. Le pays entend accélérer sa transition énergétique.
DEME

DEME offshore et Havfram AS, société norvégienne, vont offrir leur expertise pour l’éolien offshore en Norvège.

DEME et Havfram s’allient

DEME est une entreprise de poids dans le secteur de l’ingénierie marine offshore. Ses activités passent du dragage, à la création d’infrastructures marines et de la récupération de terres. Elle se spécialise aussi dans la production de l’énergie. Quant à Havfram AS, l’entreprise excelle aussi dans son secteur, la construction et les opérations maritimes et sous-marines.

Leur contrat concerne les parcs éoliens offshore de la Norvège. Leurs discussions ont mené à l’élaboration d’un protocole d’accord. Le partenariat s’applique dans le transport et l’installation de fondations, de câbles, de groupes électrogènes et de sous-station des parcs flottants et fixes en mer.

Le choix du partenariat avec Havfram s’explique par sa présence dans le pays et son niveau de connaissance des territoires maritimes. Le projet prévoit notamment d’exploiter des eaux relativement profondes (jusqu’à 60 mètres environ).

Jeff Van Hout, directeur de l’unité commerciale de DEME Offshore, commente:

” Nous sommes donc très heureux et enthousiastes à l’idée d’unir nos forces à celles d’Havfram et nous sommes convaincus que notre expertise complémentaire apportera une valeur ajoutée au marché norvégien de l’éolien offshore en devenir. […] Grâce à note vaste expérience dans la technologie des monopieux, des jackets pré-pilés et des pieux à succion, nous sommes impatients […] de voir comment nous pouvons apporter au mieux nos solutions innovantes et notre valeur ajoutée à leur projet.”

C’est donc la complémentarité qui sera le moteur de cette coopération. Les activités des deux entreprises se concentreront principalement sur le projet Sorlige Nordsjo II. Ils devraient ensuite être mis aux enchères. Pour DEME, c’est aussi l’occasion d’étendre sa base commerciale en Norvège.

Even Larsen, directeur de l’éolien offshore d’Havfram, ajoute:

“Havfram, avec son héritage norvégien et son ambition de mener la transition énergétique vers les énergies renouvelables, est idéalement placé pour jouer un rôle vital dans ces développements au cours des prochaines décennies.”

La Norvège accélère sa transition

Le pays a dû faire face à quelques critiques internes. De fait, face à la crise ukrainienne, la Norvège a décidé de miser sur le pétrole et le gaz. L’économie norvégienne reposait jusque-là sur la pisciculture. Mais l’invasion par la Russie et la restriction des importations en sa provenance ont changé la donne.

Elle possède de grandes réserves de gaz et de pétrole. En les exploitant, elle permet actuellement à l’Europe de faire face à sa dépendance énergétique. De plus, elle espère tirer des profits non négligeables.

Toutefois, le gouvernement a annoncé un objectif de développement de l’éolien de 30 GW pour 2040. La Norvège tente de prouver les efforts qu’elle met en place pour assurer sa transition. Le pays souhaite devenir un réel exportateur d’électricité verte. Oslo a ainsi décidé l’ouverture de deux zones, en particulier dans ses territoires marins, destinés à l’éolien offshore.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>