Deep Tech : NEU Battery Materials lève 800 000 dollars

La start-up de deep tech, NEU battery materials a levé 800 000 dollars auprès de Momentum Venture Capital et de Se-cure Waste Management.
Exemple de Deep Tech : les batteries vertes

La start-up deep tech singapourienne NEU Battery Materials a levé 800 000 dollars auprès de Momentum Venture Capital et de Se-cure Waste Management. Le Graduate Research Innovation Programme de l’université de Singapour a également participé à cette levée de fonds.

Deep Tech : une usine de recyclage de batteries

NEU Battery Materials est une entreprise de deep tech qui a pour but de révolutionner le monde en recyclant les batteries au lithium. La start-up utilisera ces fonds pour ouvrir une usine pilote à Singapour.

De nombreux produits utilisent les batteries au lithium et au phosphate de fer, notamment les véhicules électriques. Selon Bryan Oh, PDG et cofondateur de NEU Battery Materials, c’est un secteur très porteur :

“La demande de batteries au lithium est élevée. Cette demande continuera d’augmenter considérablement à mesure que les véhicules électriques se généraliseront. Cependant, l’extraction du lithium utilisé dans les batteries n’est pas un processus respectueux de l’environnement. En outre, la plupart des batteries au lithium sont mises en décharge à la fin de leur durée de vie. Ce qui crée des déchets environnementaux. Nous voulons poursuivre le développement et la mise sur le marché d’une méthode de production de lithium durable.”

Un procédé de recyclage breveté unique au monde

NEU Battery Materials met sur le marché un procédé breveté de recyclage par flux redox électrochimique. Il a été mis au point par le professeur Wang Qing, directeur adjoint du département de science d’ingénierie des matériaux de l’université de Singapour.

Cette deep tech, le professeur Wang, confondateur et conseiller de NEU Battery Materials en est très fier :

“Je mène des recherches dans le domaine de l’électrochimie et des batteries à écoulement depuis 20 ans. Je pense que le recyclage électrochimique des batteries est l’avenir. C’est la première fois que l’on démontre qu’il est possible de recycler le lithium à partir d’une batterie au phosphate. Et je suis donc ravi que NEU Battery Materials commercialise cette technologie.”

NEU Battery Materials construira et exploitera une usine pilote de 150 mètres carrés dans les locaux de Se-cure Waste Management. Cette usine pilote devrait être en mesure de traiter environ 150 tonnes de piles au lithium par an, de quoi vérifier la faisabilité de cette deep tech.

Articles qui pourraient vous intéresser