Conflit Du Yémen: Saudi Aramco Visé Par Un Missile

Aramco

Le conflit du Yémen qui, depuis 2015, oppose les rebelles chiites Houthis à la coalition menée par l’Arabie Saoudite, s’éternise.  Ce jeudi 4 mars, les forces Houthi ont tiré un missile transfrontalier sur une installation de Saudi Aramco dans la ville de Djeddah. 

 

Le conflit du Yémen impact un site pétrolier en Arabie Saoudite

Le conflit du Yémen dépasse régulièrement les frontières du seul pays situé à la pointe sud-ouest de la Péninsule d’Arabie. En ce sens, ce matin, le porte-parole militaire des forces rebelles yéménites Houthi, Yahya Sarea, a confirmé l’attaque d’un site pétrolier de Saudi Aramco situé à Djeddah en Arabie Saoudite.

Une image a été postée sur twitter avec les coordonnées de ce qui semble être une usine de distribution de produits pétroliers utilisée pour l’approvisionnement domestique. Cette installation avait déjà fait l’objet d’une frappe Houthis en novembre 2020.

Saudi Aramco a déclaré que l’attaque de son usine avait touché un réservoir de stockage, mais n’avait pas affecté les approvisionnements. En outre, cette attaque n’aura que peu d’impact pour Saudi Aramco. En effet, la plupart de ses installations de production et d’exportation de pétrole se trouvent à plus de 1000 km de Djeddah.

 

Des attaques régulière sur le territoire Saoudien

Les Houthis ont déjà frappé des ressources énergétiques saoudiennes dans le passé.

En novembre dernier, un incendie avait éclaté près d’une plateforme flottante après une attaque à l’aide de bateaux chargés d’explosifs en mer Rouge. Par suite, les rebelles ont récemment intensifié les attaques transfrontalières de drones et de missiles. Notamment sur les villes du sud de l’Arabie Saoudite. Jeudi enfin, la coalition a détruit un missile balistique Houthi lancé vers Jazan et un drone armé lancé vers un site militaire de Khamis Mushait.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)