Charbon à Coke: -6,5 % à la Bourse de Dalian

coal-china-1

Le charbon à coke chinois connait depuis 3 mois un effondrement de plus de 6,5% de la valeur des contrats à terme sur le marché de Dalian. Et ce, malgré une demande prometteuse. Les analystes restent tout de même optimistes.

 

Charbon à coke chinois : chute de la valeur des contrats

Les contrats à terme du marché Dalian du charbon à coke (ou coke) chinois ont chuté de 6,5% en valeur, atteignant leur taux le plus bas depuis novembre 2020. Certains contrats de coke ont ainsi plongé à 1378 yuans soit 214,64 USD$ la tonne.

 

Impact du COVID-19 ?

Cette chute des contrats pourrait, outre un déséquilibre temporaire, être liée à une prise de conscience. Le procédé de fabrication du charbon à coke est très polluant, les entreprises souhaitent peut-être diminuer leur utilisation.

Les analystes restent tout de même optimistes sur l’utilisation de ce charbon. Premièrement, les mines, privés des vacances en raison du coronavirus, entretiennent une production nationale abondante. Deuxièmement, la demande est encourageante, d’autant que le taux d’utilisation des aciéries reste élevé.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

L’Indonésie approuve $3,07 milliards pour Tuna

L’Indonésie approuve le premier plan de développement du champ gazier offshore Tuna. Avec un investissement total estimé à 3,07 milliards de dollars jusqu’au début de la production. Le projet devrait affirmer la souveraineté de l’Indonésie en mer méridionale, sujette à de nombreuses tensions avec la Chine.

 Le pétrole recule encore, la Chine dans le viseur

Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi, les inquiétudes autour de la situation sanitaire de la Chine s’intensifiant alors que la deuxième économie mondiale est en proie à une importante vague de covid.

Le Japon maintient ses couvertures d’Assurance du Gaz Russe

Suite à l’annonce de l’arrêt de l’assurance de guerre maritime, des réassureurs britanniques accordent au Japon 30 milliards de yens jusqu’en mars. Il s’agit de sécuriser l’importation de carburant du Japon via Sakhalin-2 en Extrême-Orient russe au plus fort de la demande hivernale.

Le Japon adopte des alternatives au gaz russe

Au Japon, les assureurs de navires ont annoncé qu’ils annulaient la couverture des risques de guerre en Russie, en Ukraine et en Biélorussie. L’annonce intervient à la suite du retrait de la région par les réassureurs face à des pertes importantes.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)