Equinor : une Nouvelle Centrale à Hydrogène au Royaume-Uni

Equinor : une Nouvelle Centrale à Hydrogène au Royaume-Uni

Les propriétaires et exploitants du Saltend Chemicals Park, px Group, ont salué la nouvelle initiative de centrale à hydrogène d’Equinor. Cette dernière prévoit de construire une usine à hydrogène dans le parc. Selon eux cela pourrait être la première étape dans la création d’un pôle industriel décarbonisé dans la région de Humber au Royaume-Uni.

Equinor dirige ce projet dans le but de développer l’un des premières installations produisant de l’hydrogène à partir de gaz naturel combinant captage et stockage du carbone. Le projet s’appelle Hydrogen to Humber Saltend (H2H Saltend).

Créé il y a plus de 25 ans, le px Group est une société proposant des infrastructures entièrement intégrées. Avec cette centrale industrielle, le groupe fournit une solution pour les performances de ces secteurs : énergie, gaz onshore et offshore, parcs chimiques et industriels, traitement des déchets, stockage du carburant…

“px Group est ravi de soutenir H2H Saltend, un projet phare pour la transition énergétique du Royaume-Uni. Nous sommes pleinement engagés à aider l’industrie à atteindre le niveau zéro et le CSC et l’hydrogène joueront tous deux un rôle important à cet égard. Nous sommes impatients de collaborer avec tous les partenaires du projet pour atteindre cet objectif commun”, a déclaré Geoff Holmes, directeur général de px Group, qui possède et exploite le parc chimique de Saltend dans un communiqué. 

centrale à hydrogène
Parc chimique H2H Saltend – Source : Hydrocarbon Processing

L’usine H2H Saltend

En plus de produire de l’hydrogène à partir de gaz naturel, cette usine va permettre aux clients du parc chimique de Saltend de passer à l’hydrogène et de réduire les quantités de combustibles fossiles utilisées dans le parc. Les émissions de CO2 de ce dernier vont donc être réduites de près de 900 000 tonnes par an.

Dans quelques années, cette infrastructure pourra étendre ses services à d’autres clients industriels dans le parc chimique et dans toute la région de Humber. Cette installation dans l’estuaire de Humber, qui est l’estuaire énergétique du Royaume-Uni, place la région au premier plan du plan du gouvernement. Le gouvernement souhaite créer un pôle industriel décarbonisé pour 2030 et, le premier pôle à émissions nulles au monde d’ici 2040.

Le projet H2H Saltend fait partie de la demande de cofinancement public de l’Alliance Humber dans le cadre de la deuxième phase du Fonds d’encouragement à la stratégie individuelle, lancée le 23 juin dernier.

 

La stratégie d’Equinor

centrale à hydrogène
Source : Power Technology

Le projet britannique pour l’hydrogène

Dans son annonce budgétaire annuelle en mars, le gouvernement britannique a promis des fonds pour le développement du captage et stockage du CO2 (CSC). Le chancelier a annoncé un montant de 995 millions de dollars pour soutenir les programmes de CSC dans le pays. Ces financements s’inscrivent dans un projet nommé : Humberside.

Par ailleurs, le 1er Juillet 2020, Boris Johnson a renforcé son soutien au développement de l’hydrogène.

Les critiques du projet d’Equinor

Les critiques montrent que de nombreux pays ne disposent pas d’installation pour utiliser ou transporter l’hydrogène et que le plan britannique refuse de financer les autres sources d’énergie renouvelable.

Equinor fait partie de ces entreprises qui ont demandé que ce financement soit “technologiquement neutre”. En d’autres termes, ce financement ne devrait pas favoriser une solution plutôt qu’une autre.

Les détails du projet

Actuellement, le parc de Saltend comprend des usines chimiques et une centrale électrique à turbine et gaz à cycle combiné (CCGT) de Triton Power. Ce complexe émet aujourd’hui environ 3,5 millions de tonnes de CO2 par an. Une fois les modifications apportées, les émissions pourraient être réduites à 2,6 millions de tonnes de CO2 par an.

Ces émissions vont être capturées et transportées à l’est du Royaume-Uni par pipeline jusqu’au lieu de stockage souterrain offshore dans l’aquifère d’Endurance.

Pour Equinor, la chaîne de valeur de l’hydrogène à grande échelle pourrait atteindre une capacité de 3 GW d’hydrogène bleu et vert.

Tout cela devrait permettre de produire de l’hydrogène avec un rendement de 80% possédant une efficacité minimale de 95% pour le captage du carbone.

 

A propos d’Equinor

Equinor est une société présente au Royaume-Uni depuis plus de 35 ans. Basée en Norvège, elle emploie plus de 22 000 personnes dans le monde dont plus de 650 au Royaume-Uni.

En tant que grande entreprise du secteur énergétique, Equinor s’est engagé à créer de la valeur à long terme dans un avenir faible en carbone. Elle vise à être neutre en émission carbone dans le monde entier pour 2030.

L’entreprise est la première fournisseuse d’énergie en Grande-Bretagne et soutient l’économie britannique en investissant dans des infrastructures énergétiques dans le pays. Ses approvisionnements depuis la Norvège répondent à un quart de la demande en gaz naturel britannique et un cinquième de sa demande en pétrole. 

“En tant que premier fournisseur d’énergie du Royaume-Uni, nous sommes fiers du rôle que notre gaz naturel et nos éoliennes offshore ont joué dans la réduction des émissions de carbone dans l’énergie. Maintenant, nous voulons aller plus loin en apportant l’hydrogène dans la région de Humber. Avec nos partenaires, nous prévoyons de transformer le plus grand pôle industriel du Royaume-Uni en son pôle le plus vert”, a déclaré Al Cook, vice-président exécutif et directeur national d’Equinor au Royaume-Uni dans un communiqué.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>