Carburants en France: dans 25 Départements, plus de 20% des Stations-service sont Toujours en Difficulté

Plus de 20% des stations-service rencontraient encore des difficultés d’approvisionnement en carburants dans 25 départements.
greve totalenergies

Plus de 20% des stations-service rencontraient encore des difficultés d’approvisionnement en carburants dans 25 départements mercredi malgré une amélioration générale de la situation, la région parisienne étant particulièrement touchée, selon des données officielles analysées par l’AFP.

Alors que la grève de salariés de raffineries ne touche plus que deux sites de TotalEnergies, en Normandie et dans le Rhône, quelque 14,5% des stations-service au niveau national manquaient encore d’au moins un type de carburant (essence ou gazole), contre 21% lundi, sur un échantillon de 9.900 stations qui en servaient le 20 septembre dernier, avant le mouvement de grève.

Près de 10% des stations ne vendaient aucun carburant mercredi, soit un recul de 3 points depuis le début de semaine, selon des données disponibles à 9H45 mercredi sur le site prix carburants.gouv.fr transmis par les stations, qui ne vendaient pas nécessairement tous les carburants en temps normal.

La situation reste plus tendue en région parisienne, avec 62% des stations affectées par le manque d’un carburant au moins dans les Hauts-de-Seine, 50% à Paris, 46% dans le Val-de-Marne et 42% en Seine-Saint-Denis.

C’est dans l’Yonne que le taux de rupture totale est le plus élevé, avec 34% des stations ne servant ni gazole ni essence.

A Paris, un tiers des stations est complètement à sec, contre 16% dans les Hauts-de-Seine et un cinquième dans les autres départements de la petite couronne de la capitale. Dans le Val-d’Oise, 21% des stations ne vendaient aucun carburant.

La situation s’est améliorée en revanche dans le Puy-de-Dôme, département le plus touché en début de semaine avec 58% de stations en pénurie partielle ou totale et qui figure désormais en huitième position avec 37% des stations manquant d’au moins un carburant.

D’autres départements où le carburant reste plus difficile à trouver: la Nièvre (39% de ruptures partielles, 24% de stations complètement à sec) et les Yvelines, avec 40% de stations manquant d’au moins un carburant et 10% n’en vendant aucun.

Le département du Rhône est encore en difficulté, avec 16% de stations sans aucun carburant et 31% touchés par des pénuries, au même titre que la Haute-Savoie (9% et 29% respectivement).

La situation est moins tendue dans les Bouches-du-Rhône, avec Marseille, où 13% de stations rencontrent encore des difficultés.

Les pénuries d’essence sont bien plus fréquentes que celles de gazole: 13% des stations-service qui en proposaient le 20 septembre n’en vendaient pas mercredi, contre 7% pour le diesel.

Au pic de la grève, un peu moins de la moitié des stations de France ont manqué de carburant, dont un tiers étaient complètement à sec, selon plusieurs estimations de médias, dont l’AFP.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)