Baltic Eagle Progresse

Le parc éolien d'Iberdrola en mer Baltique, Baltic Eagle (476 MW), franchit une nouvelle étape. 90% des pièces de transition sont prêtes. Iberdrola progresse vers l'établissement de son Baltic Sea Hub.
Baltic Eagle_energynews

Baltic Eagle, parc éolien offshore en mer Baltique, progresse. Iberdrola franchit une nouvelle étape dans le développement du projet.

Une nouvelle étape pour Baltic Eagle

Windar a récemment achevé 90% des travaux de fabrication des 50 pièces de transition du parc. Ces pièces relieront les tours des éoliennes aux fondations. Ces travaux, réalisés dans les installations de Windar à Aviliés, représentent 800 emplois et 1,3 million d’heures de travail.

Le processus de production nécessite une trentaine de fournisseurs. Les principaux concernés sont les producteurs d’acier, d’équipements d’essais, de composants et de machines auxiliaires.

La production de ces pièces, à destination d’Iberdrola, dont chacune mesure 15 mètres de haut, 6,5 mètres de diamètre et pèse 240 tonnes, se poursuivra jusqu’à la fin de cette année.

Baltic Eagle, un projet titanesque

Avec une capacité de 476 MW, Baltic Eagle regroupera 50 éoliennes de 9,53 MW. Ainsi, le parc produire 1,9 TWh/an, soit assez pour répondre aux besoins de quelque 475.000 foyers. De plus, il réduira les émissions de CO2 d’environ 1 million de tonnes par an.

Baltic Eagle n’est pas le premier parc éolien offshore promu par Iberdrola en Allemagne. De fait, la société a mis en service, en 2017, le parc éolien offshore de Wikinger (350 MW). De plus, elle développe un autre parc éolien en Allemagne: Windanker (300 MW).

Ces trois parcs se situent à proximité de l’île de Rügen. Ensemble, ils donneront naissance au plus grand complexe éolien offshore en mer Baltique. Il aura une capacité totale de 1.100 MW. Il représente un investissement de 3,5 milliards d’euros.

Baltic Eagle et Wikinger auront une capacité combinée de 826 MW. Ils deviendront le cœur du Baltic Sea Hub. Celui-ci à pour vocation de devenir l’épicentre des services éoliens offshore et onshore de la mer Baltique.

De plus, le hub d’Iberdrola doit pouvoir couvrir 45% de la consommation totale d’électricité du Mecklembourg-Poméranie occidentale. Enfin, cette consommation d’énergie renouvelable doit permettre d’éviter l’émission de 1,65 million de tonnes de CO2 par an.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dernières Nouvelles
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>