Bakersfield: un projet d’hydrogène renouvelable

À Bakersfield, la Californie voit se développer un accord exclusif de Fusion Fuel et Electus Energy pour un projet d'hydrogène renouvelable. 
Bakersfield

À Bakersfield, la Californie voit se développer un accord exclusif de Fusion Fuel et Electus Energy pour un projet d’hydrogène renouvelable.

Un succès en devenir

À Bakersfield, Le projet comprend une installation solaire-d’hydrogène de 75MW. Elle sera la pièce maîtresse de la stratégie commerciale développée par les deux sociétés souhaitant accélérer la transition énergétique. En outre, la technologie Hevo de Fusion Fuel permettra à Baskerfield de produire jusqu’à 9300 tonnes d’hydrogène renouvelable par an.

Ainsi, le projet alimentera plus de 1000 camions ou 8 bus scolaires quotidiennement. Les entreprises déclarent d’ailleurs avoir conclu un accord pour louer 320 acres dans le comté de Kern, en Californie. De plus, la compagnie Black & Veatch réalisera une étude conceptuelle en collaboration avec Cornerstone Engineering et Headwaters Solutions à Bakersfield.

Il faut environ €175 millions pour financer Baskerfield. La décision finale d’investissement sera prise au début de 2024 et la mise en service s’effectuera au premier semestre de 2025. Ainsi, Andrew Greene, le directeur général et cofondateur d’Electus Energy déclare:

“La partie la plus importante de la mise en œuvre d’un programme de mobilité à l’hydrogène est la capacité de s’approvisionner en carburant hydrogène fiable et propre à un prix attractif. Nous pensons que notre partenariat avec Fusion Fuel contribuera à réduire le coût du carburant pour nos clients et à accélérer l’adoption de véhicules à hydrogène à émissions nulles pour toutes les applications automobiles, y compris le camionnage lourd, les transports publics et les automobiles”.

Le marché nord-américain

Fusion Fuel faisait ses preuves dans la péninsule ibérique, s’imposant comme une référence de l’hydrogène renouvelable. Mais à présent, elle tente de devenir un puissant concurrent du marché nord américain. Pour sa première installation à grande échelle en Californie, l’entreprise travaille sur un projet aux multiples atouts.

Elle se renforce notamment grâce à son partenariat avec Electus Energy qui connaît bien la région. Baskerfield jouira d’une irradiation solaire unique, des incitations fiscales californiennes et de la proximité de l’approvisionnement. Si l’entreprise a toujours considéré les États-Unis comme un point central de sa stratégie, l’adoption de la loi sur la réduction de l’inflation, plus tôt cette année facilite son entrée sur le marché.

Des crédits d’impôt à la production et à l’investissement contribuent à rendre le marché américain encore plus attrayant. Afin de finaliser Bakersfield au plus vite, les entreprises accéléreront les efforts de recrutement dans la région. En complément, elles évalueront les opportunités créées par un investissement dans un site de production national.

 

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

BP finalise l’achat d’Archaea Energy

BP finalise l’achat d’Archaea Energy, l’un des principaux fournisseurs de gaz naturel renouvelable (GNR) aux États-Unis. Marquant ainsi une étape importante dans la croissance de  son activité stratégique de bioénergie.

Vaca Muerta l’alternative de l’Argentine au gaz Bolivien

L’Argentine recevra moins de gaz bolivien l’hiver prochain, alors que la Bolivie devait envoyer environ 14 millions de mètres cubes de gaz naturel suite à la conclusion d’un accord. L’Argentine se tourne vers des approvisionnements alternatifs comme la formation de schiste de Vaca Muerta. La formation pourrait devenir un fournisseur mondial clé de gaz.

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)