Arabian Drilling veut Produire Plus

En Arabie saoudite, Arabian Drilling entend accroître son activité afin de répondre à la demande croissante de pétrole et de gaz. La société entend investir dans de nouveaux appareils de forage.
arabian drilling_energynews

Arabian Drilling, société saoudite, veut augmenter sa production en Arabie saoudite. Elle entend produire plus de pétrole et de gaz naturel. Selon la société, le royaume a un rôle majeur à jouer pour répondre à la demande d’hydrocarbures. De fait, Arabian Drilling estime que l’Arabie saoudite représentera 30% du total des ajouts d’hydrocarbures au Moyen-Orient et en Afrique du Nord jusqu’en 2030.

Le 16 septembre, le Brent a atteint 91,02 $/b, soit une hausse de 22,9% sur l’année. Face à la hausse des prix du pétrole, les acheteurs demandent une de la production. Arabian Drilling entend bien en profiter.

La société est présente en Arabie saoudite, mais aussi dans la Zone Neutre partagée entre le royaume et le Koweït. Elle a de nombreux contrats avec de multiples entreprises comme Saudi Aramco ou encore Baker Hughes Saudi Arabia.

Arabian Drilling veut accroître sa capacité de production

Actuellement, la société dispose de 45 appareils de forage et d’une part de marché s’élevant à 17% dans le royaume. En moyenne, au cours des 3 dernières années, la société a foré 275 puits. Par ailleurs, en mai 2021, l’entreprise souhaitait entrer en Bourse.

Cette volonté d’Arabian Drilling, accroître sa capacité de production, est renforcée par le contexte actuel. La société déclare:

“Les perspectives solides du marché ont eu un impact positif sur l’activité de forage onshore et offshore du royaume, le nombre d’appareils de forage du royaume devant augmenter de manière significative pour répondre à la demande croissante de production.”

Ainsi, à l’échelle de l’Arabie saoudite, le nombre d’appareils de forage à terre devrait augmenter. Selon les estimations, le nombre annuel d’appareils de forage devrait augmenter à un taux annuel composé de 14% entre 2021 et 2025. En parallèle, l’activité offshore augmente à un rythme de 12%.

Pour répondre à la demande, la société prévoit d’augmenter ses dépenses E&P. Ceux-ci doivent augmenter de 13% par an entre 2021 et 2025.

Toutefois, Arabian Drilling n’est pas la seule à vouloir produire plus. De fait, Saudi Aramco vise une capacité de production de 12,3 millions de barils par jour d’ici 2025. La société accélère ses plans afin de répondre à une demande mondiale en très forte hausse.

Outre le pétrole, la production de gaz de l’Arabie saoudite devrait également augmenter.

L’Arabie saoudite, géant du marché du pétrole

Selon les données fournies par l’Arabie saoudite, le pays à une capacité de production annuelle avoisinant les 12 millions de barils par jour. Selon Plats Analytics, celle-ci se situe plus aux alentours des 11,5 millions de b/j. Quoi qu’il en soit, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis détiennent une très grande partie des capacités de réserve restantes à travers le monde.

L’Arabie saoudite entend augmenter sa capacité de production. Par exemple, le champ de Dammam devrait fournir 75.000 b/j supplémentaires d’ici 2024. Idem, les champs offshore de Marjan et de Berri ajouteront respectivement 300.000 b/j et 250.000 b/j d’ici 2025.

De plus, le royaume prévoit une extension du champ de Zuluf. Celle-ci devrait ajouter 600.000 b/j supplémentaires en 2026. Le champ de Safaniyah ajoutera quelque 700.000 b/j d’ici la fin de l’année 2027.

Dans ce contexte, Arabian Drilling entend donc accroître son activité. La société a d’ores et déjà commandé de nouveaux appareils de forage. L’entreprise commente:

“Nous avons quatre appareils de forage offshore en commande, dont deux ont été acquis récemment et deux sont loués, et nous prévoyons d’autres acquisitions d’appareils de forage à mesure que nous tirons parti de notre expertise et de notre main-d’œuvre pour nous assurer de respecter nos obligations envers nos clients.”

Pour atteindre ses objectifs, Arabian Drilling entend investir le produit de son entrée en Bourse dans l’expansion de la capacité de sa flotte actuelle.

Articles qui pourraient vous intéresser