Air Liquide développe le Biométhane en Chine

Air Liquide a investi et va exploiter sa première unité de production de biométhane en Chine d'ici à la fin de l’année 2022.
Biométhane_EnergyNews

Air Liquide a investi et va exploiter sa première unité de production de biométhane en Chine d’ici à la fin de l’année 2022. Située à Huai’an City, dans la province du Jiangsu, l’unité aura une capacité de production de 75 GWh par an.

Une production de biométhane à partir de déchets

Cette nouvelle unité produira du biogaz à partir de déchets issus de cultures agricoles et d’élevages provenant de fermes locales. Elle purifiera ensuite ce biogaz pour obtenir du biométhane. Le biométhane produit sera injecté dans le réseau de gaz urbain pour alimenter les habitations. Il servira également à générer de l’électricité pour l’unité de production et le réseau électrique local.

Cette usine de biométhane s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire. Le digestat, un sous-produit de la production de biogaz, sera traité pour produire des bio-fertilisants. Ces derniers seront utilisés dans l’agriculture locale. Outre des produits alimentaires, elle produira également des déchets qui seront à leur tour transformés dans cette unité pour produire du biométhane.

Une nouvelle étape dans le développement d’Air Liquide

Le biométhane a un grand potentiel en Chine. Effectivement, le gouvernement soutient les projets de valorisation des déchets avec des programmes de financements destinés à développer les régions rurales.

Aujourd’hui, Air Liquide compte 21 unités opérationnelles de production de biométhane dans le monde pour une capacité de production annuelle d’environ 1,4 TWh. Selon Emilie Mouren-Renouard, membre du Comité Exécutif d’Air Liquide, supervisant l’Innovation et le Développement :

“Nous sommes heureux de lancer ce premier projet biométhane en Chine. Nous sommes également heureux de continuer à développer cette activité avec nos partenaires dans des pays clés. Le biométhane s’inscrit dans une approche d’économie circulaire et contribue à la réduction des émissions de CO2, donc au développement d’une société bas carbone. Cet investissement est en ligne avec les priorités de notre plan stratégique ADVANCE à horizon 2025, qui lie indissociablement croissance et avenir durable.”

Articles qui pourraient vous intéresser