À Tolk, Xcel Energy déclare abandonner le charbon

À Tolk, au Texas, États-Unis, Xcel Energy prévoit de cesser d'utiliser la centrale à charbon d'ici l'année 2028.
Tolk Xcel Energy

À Tolk, au Texas, États-Unis, Xcel Energy prévoit de cesser d’utiliser la centrale à charbon d’ici l’année 2028. De plus, l’entreprise indique vouloir sortir totalement du charbon d’ici 2030.

Un objectif anticipé

À Tolk, Xcel Energy souhaite se passer de la centrale à charbon en 2028, soit quatre ans plus tôt qu’initialement. L’entreprise vise à parvenir à une électricité 100% décarbonée d’ici 2050. De plus, la société espère également réduire ses émissions carbone de 80% d’ici 2030.

La centrale de Tolk comprend deux unités de vapeur alimentées au charbon d’une capacité de 1067MW. Xcel Energy prévoit, après sa sortie du charbon, qu’un ensemble diversifié de production de remplacement voit le jour près de Tolk. Ce mélange de production comprendra notamment de l’éolien et du solaire.

Une stratégie de transition

Cette proposition s’inscrit dans la stratégie de transition propre de Xcel Energy. Le PDG Bob Frenzel déclare que l’entreprise s’efforce de fournir aux clients des ressources énergétiques plus propres. Il ajoute que l’objectif est également de permettre à ses clients de faire des économies.

La Fermeture de Tolk devrait permettre aux clients de Xcel Energy de réaliser plus de $70 millions d’économie, selon Bob Frenzel. L’entreprise prévoit de continuer à faire fonctionner Tolk de manière flexible. Cela permettra d’optimiser la production lorsque les prix du gaz naturel connaissent une augmentation.

Dans cet article :​
Articles qui pourraient vous intéresser ​

Les commandes mondiales de turbines éoliennes établissent un nouveau record au premier trimestre, avec une augmentation de 27% par rapport à l’année précédente

Le marché des turbines éoliennes connaît une expansion significative au premier trimestre, avec des commandes mondiales atteignant un niveau record. La Chine reste le principal moteur de cette croissance, établissant un nouveau record avec 15,2 GW d’activité. L’Amérique latine et les États-Unis affichent également une dynamique positive, tandis que l’Europe enregistre une augmentation notable des commandes d’éoliennes offshore. Malgré une baisse des commandes chez les fabricants occidentaux, l’industrie continue d’évoluer avec des stratégies différenciées.

BayWa r.e. intègre Tesla Powerwall à son réseau d’installateurs solaires en pleine expansion

BayWa r.e. dévoile une collaboration sans précédent avec Tesla Powerwall, intégrant ainsi ce système révolutionnaire de stockage d’énergie solaire à son réseau d’installateurs. Cette alliance ouvre de nouvelles perspectives pour les propriétaires en leur permettant de maximiser l’utilisation de l’énergie solaire et de réduire leur dépendance au réseau électrique traditionnel.

Siemens Energy prévoit de se concentrer sur les réseaux électriques américains pour profiter de l’impulsion de l’IRA

Siemens Energy envisage de renforcer sa présence aux États-Unis pour saisir les opportunités dans les énergies renouvelables et l’hydrogène. La réglementation favorable et la demande croissante dans ces secteurs incitent l’entreprise à envisager la mise en place d’une production locale. Alors que les États-Unis et l’Europe rivalisent pour attirer les investissements, Siemens Energy explore de nouvelles possibilités tout en assurant un équilibre entre les marchés américain et européen. L’expansion de la capacité d’électrolyseurs à l’usine de Berlin et l’intérêt croissant des clients américains témoignent de l’essor des projets commerciaux dans l’hydrogène aux États-Unis.