Les cours du pétrole reprennent après les pertes initiales

Les cours du pétrole ont retrouvé de la vigueur jeudi, portés par les espoirs de reprise économique en Chine et la baisse attendue de la production russe. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril prenait 0,61% à 81,09 dollars tandis que le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison le même mois gagnait 0,70% à 74,47 dollars.
Sans titre - 2023-02-23T131912.311

Le jeudi 23 février, les cours du pétrole se reprenaient après les pertes du début de la semaine, soutenus par les espoirs de reprise chinoise et les baisses attendues de la production russe, avant la publication hebdomadaire de l’état des stocks aux États-Unis. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril prenait 0,61 % à 81,09 dollars et le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison le même mois, gagnait 0,70 % à 74,47 dollars. Les deux références mondiales du brut remontaient légèrement après deux séances consécutives de pertes et restent en baisse de 3 % sur la semaine.

 

Optimisme pour la Chine, mais craintes de récession

Les investisseurs restent optimistes quant à la reprise de la demande chinoise à des niveaux pré-pandémie de Covid-19, même s’ils le sont moins à l’égard de l’économie mondiale. Les analystes d’UBS rappellent également que la baisse de la production russe en raison des sanctions infligées par l’Occident s’ajoute à la réouverture de la Chine et resserre le marché, apportant un soutien aux prix. Toutefois, selon Energi Danmark, les craintes de récession continuent de dominer le marché, plafonnant les gains du brut, alors que les grandes banques centrales continuent d’envoyer des signaux indiquant que de nouvelles hausses des taux d’intérêt sont en vue dans un contexte d’inflation élevée.

 

Publication de l’état des stocks commerciaux américains

Le marché attend également la publication de l’état des stocks commerciaux américains par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) pour la semaine achevée le 17 février. Les analystes tablent sur une hausse de 2,8 millions de barils des réserves commerciales de brut et de 900 000 barils d’essence, selon la médiane d’un consensus compilé par Bloomberg. Si cette augmentation est effectivement constatée, elle devrait maintenir les prix sous pression jusqu’à la fin de la semaine, indique James Harte, de TickMill Group.

 

Les stocks de brut en hausse selon l’American Petroleum Institute (API)

La fédération de professionnels du secteur, l’American Petroleum Institute (API), a estimé mercredi soir que les stocks de brut avaient grimpé de 9,9 millions de barils la semaine dernière, et ceux d’essence de 890 000 barils. Toutefois, les données de l’API sont réputées moins fiables que celles de l’EIA.

 

En conclusion, les cours du pétrole ont repris légèrement après les pertes du début de la semaine, soutenus par les espoirs de reprise chinoise et les baisses attendues de la production russe. Toutefois, les craintes de récession continuent de dominer le marché et la publication de l’état des stocks commerciaux américains est attendue avec intérêt.

Dans cet article :

Articles qui pourraient vous intéresser

Abonnez-vous gratuitement ou pour 1€/semaine en illimité (sans engagement)