Pays-Bas : le pays a rempli ses Stocks de GNL à 50%

Les pays bas œuvrent à remplir leurs structures de stockages gaziers avant l'hiver face à la limitation de livraison de gaz russe,
Pont gazier

Dans un contexte de crainte de pénurie énergétique, les États européens préparent leurs stocks pour l’hiver. Les Pays-Bas anticipent solidement le pic de consommation hivernal. 

Les stocks gaziers néerlandais en avance

Le 25 juin dernier, le remplissage des structures de stockage de gaz naturel néerlandais a été rempli à 50%. D’après les données de Gas Infrastructure Europe, ce stade a été atteint deux mois plus tôt qu’en 2021. Les Pays bas se préparent ainsi au mieux face au pic de la demande hivernale.

Une raison de cette accélération provient des subventions étatiques. Le gouvernement a offert plus de 400 millions d’euros aux compagnies gazières. Leurs objectifs sont de notamment remplir l’installation de stockage à Bergermeer. 

La saison estivale de remplissage s’étend du 1er avril au 1er octobre et le stockage s’est en outre considérablement accéléré en mai. Le gouvernement néerlandais vise à ce que les réservoirs soient remplis en moyenne à 80 % d’ici l’hiver, conformément aux objectifs européens provisoires.

Les obstacles au remplissage

Le site de 4,1 milliards de mètres cube exploités par Taqa à Bergermeer, dont Gazprom détient les droits sur 40 % de la capacité, n’est actuellement rempli qu’à 35 %. En 2021, Gazprom n’a pas utilisé le site de Bergermeer. Le gouvernement néerlandais espère remplir Bergermeer à 68% d’ici l’hiver.

Pour atteindre 80 % en moyenne pour l’ensemble des installations de stockage néerlandaises, d’autres sites devront être remplis à pleine capacité. Les grands sites de stockage de Norg et Grijpskerk sont actuellement remplis à 58 % en moyenne.

Le gouvernement néerlandais a activé la première phase d’un plan de crise énergétique. Celui-ci supprime les plafonds de production des usines de charbon afin de conserver le gaz. Le plan a été activé en réponse aux mesures prises par Gazprom pour réduire ses livraisons en Europe.

Articles qui pourraient vous intéresser