Non, TotalEnergies n’Approvisionne pas l’Armée Russe

Accusée de participer à la Guerre en Ukraine en approvisionnant l'armée russe, TotalEnergies dément. Le groupe fustige une "polémique sans fondements" et cède sa participation dans Terneftegas.
TotalEnergies Russie_energynews

TotalEnergies vient de publier plusieurs réponses au journal Le Monde afin de démentir les accusations. Le quotidien avait récemment publié un article dans lequel il accusait l’entreprise de fournir du kérosène à l’armée russe.

Selon Le Monde, le condensat de gaz produit par TotalEnergies servirait à fabriquer du kérosène pour l’aviation militaire russe. Le journal dénonce notamment le lien entre l’entreprise et ses filiales et partenaires russes de Novatek et Terneftgas. Le Monde se base principalement sur une enquête de l’ONG Global Witness.

Pour TotalEnergies, Le Monde a déformé les propos tenus dans son entretien au journal.

Le groupe rejette toute accusation

TotalEnergies a publié une série de communiqués afin de répondre point par point aux allégations du journal. L’entreprise est catégorique et dément produire du kérosène pour le compte de l’armée russe.

TotalEnergies est actionnaire de Novatek. À ce titre, le groupe a demandé à la direction de l’entreprise russe le devenir des condensats de gaz, et ce afin de mettre un terme à d’éventuels doutes. Par conséquent, l’entreprise française a publié la réponse de Novatek à ce sujet:

“Tous les condensats instables produits par nos filiales et joint-ventures, y compris Terneftegas, entrent dans notre usine de traitement de condensats Purovsky. L’usine de Purovsky stabilise également le condensat d’autres producteurs russes, dont la part dans la charge de l’usine ne dépasse pas 20 %.

La totalité du condensat stable produit à l’usine de Purovsky à partir de la charge d’alimentation provenant des filiales et sociétés affiliées de Novatek, y compris Terneftegas, est livrée au complexe de traitement d’Ust-Luga dans la région de Leningrad. La gamme de produits dérivés lors du traitement au complexe d’Ust-Luga comprend du carburant pour avion (Jet A-1) qui est exclusivement exporté en dehors de la Russie, et qui n’a même pas la certification pour être vendu à l’intérieur du pays.

Par conséquent, il est clair que les publications des médias et les appels à enquêter sur les activités de TotalEnergies dans nos sociétés communes n’ont absolument aucun fondement.”

De ce fait, TotalEnergies réaffirme fermement qu’elle ne fournit pas de kérosène à l’armée russe. L’entreprise juge les accusations du Monde comme étant sans fondement. Le groupe se dit également scandalisé par le nombre d’erreurs, d’approximations, de raccourcis et de spéculations présents dans l’article.

TotalEnergies rappelle aussi qu’elle est un actionnaire minoritaire (49%) de Terneftgas aux côtés de Novatek (51%). De la même manière, l’entreprise rappelle qu’elle n’a, de ce fait, aucun rôle opérationnel chez Terneftgas, Novatek exploitant la société avec son propre personnel. De plus, TotalEnergies souligne le fait qu’elle n’a pas non plus apporté de capital à Terneftgas depuis 2015.

TotalEnergies avait également répondu au Monde qu’elle “n’a pas reçu de dividendes de Terneftegas depuis février 2022”.

Enfin, le groupe a également rappelé qu’il avait négocié avec Novatek dans le but de lui céder sa part de 49%. Les démarches de cession ayant commencé.

TotalEnergies dévoile le contenu de son entretien avec Le Monde

Dans l’optique d’être le plus transparent possible, TotalEnergies a de même publié le contenu des questions/réponses de l’entretien accordé au journal Le Monde.

Par exemple, au sujet de la participation de TotalEnergies dans les activités de Terneftgas, évoqué plus haut:

“Le Monde: Les décisions prises par le Conseil d’administration de Terneftegaz doivent-elles être approuvées par une majorité relative ou par 51% des voix du Conseil ? TotalEnergies participe-t-elle aux décisions du Conseil d’administration de Terneftegaz ?

TotalEnergies: Les seuils de majorité dépendent de la nature des décisions à prendre. Cependant, le Conseil d’administration ne prend pas de décisions concernant les opérations quotidiennes de Terneftegas ; celles-ci sont prises par la direction exécutive de la société, qui est gérée par le personnel de Novatek au sein de Terneftegas. Il faut également noter que la vente de la totalité de la production de gaz et de condensats de Terneftegas à Novatek est régie par un contrat qui existe depuis le début du projet.”

TotalEnergies réaffirme sa condamnation de l’opération russe en Ukraine. À ce sujet, l’entreprise réitère qu’elle a adopté un certain nombre de principes d’action. Par exemple, elle s’est engagée à respecter l’application des sanctions européennes, à ne plus apporter de capitaux pour le développement de projets en Russie, à se retirer des actifs russes et à ne pas conclure ou renouveler de contrat d’achat de pétrole russe.

Par ailleurs, l’entreprise invite toute personne voulant se renseigner sur ses activités en Russie à consulter son Document de Référence Universel 2021.

L’entreprise se réserve également le droit d’engager toute procédure légale pour préserver ses intérêts et son image.

Articles qui pourraient vous intéresser

UE

L’UE Négocie des Propositions d’Urgence

L'UE négocie actuellement des propositions d'urgence pour faire face à la crise énergétique. Les États membres doivent trouver un accord lors de la réunion du 30 septembre. Ils souhaitent obtenir des garanties concernant la possibilité de maintenir des mesures nationales.

allemagne_energynews

L’Allemagne se Rapproche du Golfe

L'Allemagne, durement touchée par la crise énergétique, cherche des alternatives au gaz russe. Elle se tourne vers l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar. En déplacement dans ces États, le chancelier allemand entend renforcer la coopération énergétique avec les pays de la région.

shell

Shell: Nouveau PDG, Nouvelle Stratégie

À partir de janvier, Shell accueillera un nouveau PDG. Il aura la lourde tâche d'accélérer la transition énergétique du groupe. Si le pétrole et le gaz sont toujours importants pour la société, elle entend développer les énergies renouvelables afin de combler son retard.