Mine d’Argent : le milliardaire canadien Eric Sprott investie auprès de l’entreprise First Majestic

Investir dans les mines d’Argent ou d’or est devenue une opportunité très rentable ces derniers mois. En effet, la courbe financière des métaux précieux à fait un bon historique, jamais vu depuis 2013 selon stocksregister. L’or s’achète à 1 900 USD/oz et l’argent se négocie à plus de 22 USD/oz. Cela est du, selon Eric Sprott milliardaire canadien, aux problèmes du coronavirus et de l’affaiblissement de la monnaie américaine. Ce dernier a donc décidé d’investir, en 2020, dans des sociétés minières ayant des sites, notamment, en Amérique Latine.

« Nous avons les problèmes du COVID-19. Nous avons un dollar américain qui s’affaiblit. Nous avons des obligations sans rendement. Et nous avons des actions qui étirent les paramètres d’évaluation qui seraient considérés comme normaux. »

Accords miniers : un continent au cœur de l’action

L’Amérique Latine au fils des années est devenu un enjeu important en terme d’exploitation minière. Le Mexique, notamment, fait l’objet de six accords d’une valeur totale de 123 millions de dollars canadiens. Le Brésil, lui, est visé deux accords d’une valeur de 42,7 millions de dollars canadiens. La Colombie et l’Argentine sont aussi au centre des attentions.

Une entreprise minière reçoit un investissement de 59 millions de dollars.

Par l’intermédiaire de la société 2176423 Ontario Ltd, qu’il contrôle, Eric Sprott a investie, le 10 septembre 2020, 78 millions de dollars canadiens dans la société canadienne First Majestic Silver Corp. Cette dernière, coté en bourse, s’occupe de l’acquisition, de l’exploration, du développement et de la production de propriétés minières, notamment au Mexique, avec la Mine d’argent Del Toro par exemple.

Grâce à cet investissement les actions de First Majestic ont augmenté de 2,4 %. Actuellement, la société possède donc une capitalisation boursière d’environ 3,3 milliards de dollars canadiens.

« Nous pensons qu’il y a eu un manque d’appréciation de l’équité de First Majestic en 2020 et nous sommes heureux de nous aligner sur Keith, qui reconnaît la mauvaise évaluation de l’argent sur le marché et a été un fervent défenseur de l’argent »

Une société au curriculum chargé

First Majestic Silver Corp, n’en est pas à son coup d’essai dans le domaine des mines d’argents. En effet, l’entreprise possède plusieurs concessions pour une production située entre 11,0 et 11,7 millions d’onces d’argent en 2020. Ces chiffres ne sont que des prévisions.

La société possède des intérêts dans de nombreuses concessions minières comme a mine d’argent/or de San Dimas, la mine d’argent/or de Santa Elena ou encore le projet Springpole. Selon les estimations de stocks register, l’entreprise devrait réaliser un chiffre d’affaires annuel de 261,3 millions de dollars en 2020. C’est une baisse de 6 % par rapport aux revenus générés par l’entreprise l’année dernière.

L’achat de cinq millions d’actions ordinaires

La société Cormark Securities Inc, au nom de l’entreprise contrôlé par Eris Sprott a acheté un nombre important d’action à First Majestic Silver Corp. Chacune avait une valeur de 15,60 dollars canadiens, pour un produit brut de 78 000 000 de dollars canadiens. Cet échange a eu lieu dans le cadre de la convention de prise ferme datée du 14 septembre 2020.

Alors qu’il ne détenait aucune action dans cette société, l’homme d’affaire canadien détient maintenant 2,3% des actions ordinaires émises et en circulation. Une opportunité importante selon Keith Neumeyer, président et directeur général de First Majestic.

« Nous sommes très heureux d’accueillir M. Sprott en tant qu’actionnaire important de First Majestic. En tant que taureau d’argent, Eric a été reconnu comme l’un des leaders les plus influents de la communauté des investisseurs dans le secteur de l’argent et cette transaction représente son plus grand investissement de trésorerie dans un producteur d’argent, sans parler de l’ensemble de l’espace de l’argent ».

Une opportunité financière importante

En effet, la société aimerait utiliser le produit net et ses liquidités pour développer ses mines existantes et pour son fonds de roulement. Elle a d’ailleurs investie, aux côtés d’Eris Sprott, dans la a société minière Silver Dollar ressources : nouvellement cotée en bourse. Cette dernière a plusieurs projets au Canada et au Mexique.

Une offre par le biais de supplément de prospectus

Pour partager son offre, la société s’est appuyé sur la loi du prospectus préalable de base simplifié canadien daté du 5 novembre 2018. L’appel d’offre a ensuite été envoyé à toutes les provinces canadiennes autres que le Québec.

Celle-ci a été clôturée le 17 septembre 2020 et devait être approuvé par la Bourse de Toronto. Ces actions n’ont pas été et ne seront pas enregistrés en vertu de la loi américaine sur les valeurs mobilières. Elles ne peuvent donc pas être offertes ou vendues aux États-Unis ou à leurs résidents.

Un investisseur important dans le domaine de l’argent

Eric Sprott n’est pas à son premier financement de l’année dans le domaine des Mines d’argent. En effet, il a déjà investi dans l’exploitation minière LatAm en 2020. De plus, sur les 13 opérations ciblant des actifs régionaux cette année où il est le seul ou le principal investisseur, la moitié concerne des actions relatif à l’argent primaire. Ces opérations représentent une valeur combinée de 209 millions de dollars canadiens.

Articles qui pourraient vous intéresser