L’Indonésie lève l’Embargo sur le Charbon

indonésie

L’Indonésie assouplit de son interdiction d’exporter imposée début janvier 2022 dans la crainte de ruptures d’approvisionnement dans le pays.

L’Indonésie assouplit son interdiction d’exporter du charbon

14 navires chargés de charbon destiné à l’exportation seront autorisés à quitter l’Indonésie a fait savoir le ministère des Affaires maritimes.

Tous les autres bateaux devront, à l’inverse, se diriger vers les centrales électriques indonésiennes en attente de combustible, rappelant que le gouvernement réévaluerait à nouveau la situation mercredi 12 janvier 2022.

Les navires restent à quai au 1er janvier 2022

L’embargo sur le charbon prononcé le 1er janvier 2022 avait créé la confusion sur le marché avec des prix grimpant en flèche, alors que des navires chargés de centaines de milliers de tonnes de charbon destinées aux pays importateurs comme le Japon, la Chine ou l’Inde, restaient à quai.

En comparaison, en janvier 2021, l’Indonésie avait exporté près de 30 millions de tonnes de charbon, selon le Bureau central des statistiques.

Remise en cause du rôle de l’entreprise nationale

Les Philippines et le Japon avaient appelé Jakarta à lever cette interdiction d’exporter, affirmant qu’elle était préjudiciable pour leurs économies.

Producteurs et experts critiquent PLN, le fournisseur d’électricité public d’Indonésie, qui a permis selon eux que les réserves de charbon chutent dans certaines centrales jusqu’à seulement l’équivalent de trois jours de production.

Les producteurs doivent privilégier le marché intérieur

Plus généralement, malgré les mesures drastiques prises sur les exportations, l’Indonésie est confrontée à une crise structurelle de plus long terme. Les producteurs ne sont en effet pas incités financièrement à privilégier le marché intérieur, avec des tarifs en dessous des prix du marché selon des experts.

Justement, le gouvernement indonésien avait pris cette décision parce que les producteurs ne respectaient pas leur obligation de réserver un minimum de 25% de charbon pour alimenter les centrales du pays. L’objectif étant ainsi d’empêcher la fermeture de 20 centrales à charbon produisant 10,9 GW d’électricité.

35.000 tonnes sur 5,1 millions

Sur 5,1 millions de tonnes attendues par le gouvernement, seules 35.000 tonnes, soit moins de 1%, ont été fournies, avait expliqué le ministère de l’Énergie et des Ressources minérales le 1er janvier.

Plus généralement, malgré les mesures drastiques prises sur les exportations, l’Indonésie est confrontée à une crise structurelle de plus long terme sur cette question.

Dans la mesure où les producteurs ne sont pas incités financièrement à privilégier le marché intérieur, avec des tarifs en dessous des prix du marché selon des experts.

Articles qui pourraient vous intéresser

favicon-white.png
Pas encore inscrit? Rejoignez la communauté des professionnelles de l’énergie et accédez à l’ensemble de nos contenus. >>>